RMC Sport

LFP: Labrune ne dit pas non à moins de clubs en Ligue 1

Dans un entretien au Journal du Dimanche, le nouveau président de la LFP, Vincent Labrune dit vouloir ouvrir le débat sur le nombre de clubs en Ligue 1 qu’il juge trop élevé.

Gérer le conflit avec Mediapro, affronter la grave crise économique qui frappe la Ligue 1 et la Ligue 2, améliorer la compétitivité des clubs français en Coupes d’Europe… Pour ses premiers mois à la tête de la LFP, Vincent Labrune ne manque pas de travail. Alors qu’il espère trouver une issue favorable avec le principal diffuseur du championnat de France, l’ex-président de Marseille rêve d’une refonte de l’élite afin d’améliorer sa qualité et son attractivité. Car pour lui, le constat est clair : "De manière générale, en Europe, il y a trop de compétitions, trop de clubs, trop de joueurs, observe-t-il ce dimanche dans le JDD. Ça tire le niveau moyen vers le bas."

Pas de ligue fermée

Vincent Labrune veut donc "repenser le modele" et trouver "des moyens de faire passer un cap aux plus gros clubs, par l’accroissement de leurs revenus." "Nous devons redessiner le format de nos compétitions. C'est obligatoire, sinon nous mourrons d'ennui en matière de spectacle et d'épuisement en matière d’investissements" Oui mais comment ? "Il n'est pas question de ligue fermée, avance Labrune. Il s'agit simplement d'ouvrir un débat sur le nombre de clubs participant à la Ligue 1 et à la Ligue 2." Pour rappel, avant de revenir à 20 clubs, la L1 a en regroupés 18 entre 1997 et 2002.

ABr