RMC Sport

Ligue 1: Amiens et Toulouse se donnent de l'air, Metz rate le coche

Thomas Montconduit

Thomas Montconduit - AFP

Samedi, la lutte pour le maintien a fait rage lors de la 34e journée de Ligue 1. Et la lanterne rouge Metz s'est offerte la victoire de l'espoir contre Caen. Les perdants de la soirée sont Angers et Strasbourg, respectivement battus à Toulouse et Angers.

Metz-Caen: les Grenats frustrés

L'espoir s'amenuise pour la lanterne rouge, contrainte au nul face à Caen (1-1), un adversaire direct dans la lutte pour le maintien. Pourtant, les Grenats de Frédéric Hantz ont longtemps espéré. Ils ont même cru marquer avant la pause, mais l'arbitre de touche a signalé Fallou Diagne hors-jeu. Le stade a pu s'enflammer quand Emmanuel Rivière a surgi pour ouvrir le score (71e).

Mais le jeune Jessy Deminguet, 20 ans, a éteint l'ambiance en signant un premier but chez les pros d'un joli retourné (73e). Malgré une fin de match débridée et intense, plus rien n'a été marqué. Metz (26 points) revient à quatre points de Lille mais reste encore à six points de la 17e place. Caen (35 points) n'est toujours pas tiré d'affaire.

A revivre >> Le Multiplex de la 34e journée

Amiens-Strasbourg: c'est presque fait pour les Amiénois

Strasbourg n'avance plus. Le Racing n'a plus gagné depuis le 11 février, et ça continue encore. Au stade de la Licorne, c'est Amiens qui est sorti vainqueur de cette affiche entre promus (3-1) et a fait un grand pas vers le maintien. Dans la confusion, et malgré la domination globale des visiteurs, les Amiénois ont ouvert la marque grâce à Thomas Montconduit en force (45e), sur une action où Serge Gakpé a souffert.

En seconde période, c'est Harrison Manzala, son remplaçant, qui a fait le break en remportant son duel (79e). Gaël Kakuta a terminé le travail (90+1e) avant qu'Idriss Saadi ne sauve l'honneur des Alsaciens (90+3e). Avec ses 40 points, Amiens est tout proche du maintien. Strasbourg (34 points) doit à tout prix remettre le contact.

Toulouse-Angers: le TFC reprend son souffle

Après quatre nuls et quatre défaites, Toulouse avait grand besoin d'une victoire. Mickaël Debève et ses joueurs l'ont obtenu, enfin, contre Angers (2-0). Le SCO n'avait pas beaucoup d'inspiration au Stadium ce samedi. Les Angevins n'ont pas cadré le moindre tir. Les Toulousains, eux, ont été bien plus efficaces.

Yaya Sanogo a frappé avant la pause (42e). Puis, l'ex-Gunner a provoqué le penalty qui a permis à Max-Alain Gradel de mettre les siens à l'abri (60e). Toulouse (33 points) reste concerné par la lutte pour le maintien, mais les Violets comptent provisoirement quatre points d'avance sur Troyes, premier barragiste qui joue à Saint-Etienne dimanche. Angers (37 points) doit encore se mettre à l'abri.

VIDEO. Lille: Galtier "garde la foi"

N.B