RMC Sport

Ligue 1: Blanc à Nice? "C’est n’importe quoi" assure Rivère

L’OGC Nice accueille Reims ce dimanche (17h) lors de la douzième journée de la saison. Invité de Téléfoot, le président du club azuréen a réaffirmé son soutien à Patrick Vieira malgré cinq matchs de championnat sans victoire.

Après un été agité marqué par le rachat de l’OGC Nice par le groupe Ineos, les Aiglons tentent de rattraper leur retard en championnat. Au moment d’affronter Reims lors de la douzième journée de Ligue 1 ce dimanche (17h), les Niçois occupent une triste quinzième place et restent sur cinq matchs sans victoire.

Malgré cette crise de résultats, Jean-Pierre Rivère a conforté Patrick Vieira dans ses fonctions en balayant les rumeurs d’une arrivée de Laurent Blanc au poste d’entraîneur. "Sincèrement c’est n’importe quoi. Notre préoccupation actuelle n’est pas de se demander qui pourrait remplacer le coach, a martelé le dirigeant azuréen au micro de Téléfoot sur TF1. Patrick Vieira n’est pas du tout en danger."

L’ancien milieu de Manchester City et des Bleus peine à trouver la bonne formule cette saison. Si son président y voit une mauvaise passe en partie due aux blessures ou à un état d’esprit défaillant, il veut redresser la barre collectivement. "L’échec actuel n’est pas l’effet d’un seul homme. C’est un échec collectif qui touche tout le monde dans le club, a poursuivi Jean-Pierre Rivère. C’est facile de stigmatiser l’entraîneur mais aujourd’hui j’échange beaucoup avec lui."

"Hatem Ben Arfa ne rentre pas dans le projet"

Outre les mauvais résultats du moment, une possible arrivée d’Hatem Ben Arfa a entraîné un petit flottement autour du club niçois. Mais ce dimanche Jean-Pierre Rivère a clos le débat avec fermeté. "Il a le type de profil que l’on peut rechercher pour notre équipe. Mais sur ce sujet, je n’ai pas de divergence avec mon entraîneur, a confirmé le patron de l’OGC Nice. Quand on fait un recrutement, il est collectif et unanime. Sinon on ne le fait pas. Aujourd’hui Hatem Ben Arfa ne rentre pas dans le projet. Il n’y a pas de dissensions avec Patrick Vieira."

Jean-Guy Lebreton