RMC Sport

Ligue 1 : ce qu’il faut retenir de la 12e journée

Le joie de Gomis et Bisevac

Le joie de Gomis et Bisevac - -

Beaucoup de buts, des rebondissements, une victoire de l’OL mais aussi beaucoup de « casse » et des expulsions, la 12e journée de Ligue 1 fut riche en émotions. RMC Sport fait le point.

Lyon-Guingamp (2-0) : une victoire au goût amer

Tout avait bien commencé pour l’OL qui, grâce à Lacazette et Gomis coup sur coup (12e et 13e), s’assurait les trois points de la victoire. Un succès forcément libérateur pour des Gones qui n’avaient plus gagné en championnat depuis le 22 septembre contre Nantes (3-1). Mais si l’Olympique Lyonnais a bien renoué avec la victoire face à Guingamp (2-0), il a aussi perdu deux joueurs sur blessure. C’est d’abord le gardien Anthony Lopes, sonné après une sortie, qui est sorti (40e), remplacé par Mathieu Gorgelin, 4e portier lyonnais en début de saison.

« Je crois que c'est très sérieux pour Anthony Lopes, a expliqué Rémi Garde. Je n’ai pas envie de gâcher la soirée pour tous les autres car il y avait de très bonnes choses. Les joueurs ont mis du cœur pour Anthony car on savait à la mi-temps que sa blessure était assez sérieuse. » Sur OLTV, le premier diagnostic annoncé par Jean-Michel Aulas faisait état d'une « double fracture aux vertèbres », avec une longue absence à venir. Maxime Gonalons a également quitté ses partenaires sur une civière, victime d’un très vilain geste de Moustapha Diallo, logiquement expulsé. Plus de peur que de mal, a priori, pour le capitaine avec un simple gros choc.

Reims-Bastia (4-2) : une semaine sur un nuage

Il y a une semaine, les Rémois s’imposaient à Marseille (3-2). Mercredi, ils disposaient de l’AS Monaco en 16e de finale de la Coupe de la Ligue (1-0). Ils ne leur restaient donc plus qu’à vaincre Bastia au stade Auguste-Delaune pour boucler une semaine au paradis. Mission accomplie avec la manière pour les joueurs d’Hubert Fournier, qui ont écrasé les Corses 4-2. Nicolas De Préville (25e), Grzegorz Krychowiak (44e s.p.), Prince Oniangué (50e) et Eliran Atar (81e), contre des buts de Romaric (48e) et Wahbi Khazri (93e) pour Bastia, ont offert un troisième succès consécutif toutes compétitions confondues pour le Stade de Reims, qui pointe provisoirement son nez à la 6e place du classement. Champagne !

Evian-TG-Toulouse (2-1) : Mongongu à 12 secondes près !

L’ETG peut dire merci à Cédric Mongongu. Au bout du suspense, à 12 secondes de la fin du temps additionnel, le Haut-Savoyard a offert les trois points à son équipe en transformant un penalty consécutif à une faute de Yago sur Sougou (93e). Un but extrêmement important puisque qu’il permet à l’ETG de passer de la 16e à la 13e place. Avant cet ultime rebondissement au Parc des Sports d’Annecy, le solide défenseur toulousain Serge Aurier pensait avoir mis le TFC sur la voie d’un joli succès à l’extérieur (53e). Mais Daniel Wass (61e) avait remis Evian sur de bons rails. De très bons rails…

Sochaux-Saint-Etienne (0-0) : duel de cartons rouges

Le rouge est décidément une couleur qui sied parfaitement aux Verts en ce moment. Contraint d’évoluer à dix la semaine dernière contre le PSG, Saint-Etienne a connu de nouveau pareille mésaventure contre Sochaux. Expulsé pour un tacle extrêmement dangereux sur Guerbert, qui pourrait d’ailleurs souffrir d’une fracture de la cheville (29e), Kurt Zouma a rapidement handicapé son équipe. Peu inspirés, les hommes de Christophe Galtier ont subi la loi de Doubistes entreprenants mais jamais récompensés. Malgré le rouge de Boumal à un quart de la fin, les Verts ne parviendront pas à bousculer leurs adversaires. Un nul qui ne fait les affaires de personne. Sainté manque de passer provisoirement quatrième devant Nantes, en attendant le déplacement des Canaris dimanche à Montpellier. En dépit d’un changement notable dans le jeu, le Sochaux d’Hervé Renard, dernier, continue lui de s’enliser dans les abîmes du championnat.

AC Ajaccio-Valenciennes (1-3) : la dernière de Ravanelli

« Nous avons les moyens de sortir de cette situation. » Fabrizio Ravanelli l’avait pourtant martelé avant la réception de Valenciennes, mais ses joueurs ont une nouvelle fois failli. Déjà battu cette semaine en Coupe de la Ligue, lors du derby corse (1-0), Ajaccio a enchaîné une quatrième défaite en championnat. Dans ce duel de relégables, c’est d’abord VA qui a allumé la première mèche par l’intermédiaire de Pujol, profitant d’une mésentente entre Zubar et Crescenzi (27e). Nouvelle bévue quatre minutes plus tard, mais cette fois au profit des Corses. Sur un coup franc de Pedretti, Mater dévie malgré lui le ballon dans des propres buts. Pas dépités pour autant, les coéquipiers de Penneteau entament la seconde période pied au plancher et prennent définitivement l’avantage grâce à Dossevi (67e) puis Pujol en toute fin de rencontre (90e). Arrivé en septembre après l’éviction de Daniel Sanchez, Ariel Jacobs obtient là son premier succès en Ligue 1 et passe devant son adversaire du soir au classement. Pour Fabrizio Ravanelli, en sursis depuis plusieurs semaines, c'est la défaite de trop. Il a été licencié par Alain Orsoni, le président de l'ACA.

A lire aussi :

L'OM stoppe l’hémorragie

Riolo : « Un petit point pour l’OM »

En vidéo : Zlatan joue au tennis avec Djokovic à Bercy !

La rédaction