RMC Sport

Ligue 1: L’équipe-type de la 14e journée

-

- - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. A l’honneur cette semaine, quatre Parisiens et trois Lillois. Le leader et son dauphin ne trônent pas en tête du classement par hasard.

Le onze-type de la 14e journée : Enyeama (Lille) - Béria (Lille), Vizcarrondo (Nantes), Thiago SIlva (PSG), Souaré (Lille) - Lucas (PSG), Verratti (PSG), Thiago Motta (PSG), Cabella (Montpellier) - Aboubakar (Lorient), Gignac (OM)

Vincent Enyeama (Lille)

Quand René Girard assure qu’il dispose de « petits joueurs », il oublie sans doute Vincent Enyeama. Pour la neuvième fois consécutive en L1, le gardien lillois a conservé sa cage inviolée ce dimanche face à Toulouse (1-0), grâce notamment à une parade décisive face à Adrien Regattin dans les dernières minutes. Si le LOSC est la meilleure défense du championnat (4 buts encaissés), il le doit grandement à son portier, élu meilleur joueur de L1 au mois d’octobre.

Franck Béria (Lille)

Franck Béria a régné dans son couloir face à Toulouse (1-0). Impeccable défensivement, l’ancien Messin n’a surtout jamais hésité à apporter son écho offensivement. En décalant intelligemment Florent Balmont en fin de match, il est d’ailleurs à l’origine du but vainqueur de Pape Souaré.

Oswaldo Vizcarrondo (Nantes)

Si les Nantais n’ont pas réussi à s’offrir le scalp de Monaco (0-1), Oswaldo Vizcarrondo n’y est pour rien. Fidèle à sa réputation, le défenseur vénézuélien s’est battu sur tous les ballons, muselant parfaitement Radamel Falcao. Son coup de tête sur corner aurait même pu permettre au FCN d’arracher un point dans les arrêts de jeu mais une faute lui était sifflé (et Aristeguieta, qui avait marqué, avait été signalé hors-jeu).

Thiago Silva (PSG)

La défense parisienne n’a pas encaissé de but à Reims et elle le doit en grande partie à un Salvatore Sirigu royal dans ses cages. Elle peut aussi remercier, comme si souvent, son défenseur central brésilien. Gestes techniques, interventions sûres, placement parfait : Thiago Silva rassure et régale. Un roc.

Pape Souaré (Lille)

Les latéraux lillois ont brillé ce week-end en Ligue 1. A l’instar de Franck Béria côté droit, Pape Souaré a été excellent sur son flanc gauche. Toujours actif, l’international Sénégalais a en plus marqué le seul but du match contre Toulouse et offert trois points à son équipe. C’est la troisième fois en cinq matchs que l’ancien Rémois marque. Pas mal pour un défenseur !

Thiago Motta (PSG)

La tour de contrôle du jeu parisien. Actif, efficace, le milieu oriente et donne le tempo. Sa relation avec Marco Verratti, déjà au sommet ces dernières semaines, continue de s’épanouir pour le bien du club de la capitale. Et s’il était la véritable star du si bien huilé collectif parisien ?

Marco Verratti (PSG)

L’autre facette du duo italien n’a rien à envier à Motta. Vision du jeu, gros volume, justesse dans les passes, contrôle du rythme, le jeune Marco semble toujours faire le bon geste au bon moment ces dernières semaines. Jusqu’où ses progrès continuels vont-ils le mener ? Le ciel est sa limite, comme ils disent.

Rémy Cabella (Montpellier)

Une première période moyenne mais une seconde magistrale. Avec en prime un but à voir et à revoir sur une frappe instantanée de 25 mètres. Les mots doux nimbant son nom en ce moment, souvent évoqué pour l’équipe de France à l’horizon des prochains mois, ne semblent pas lui monter trop à la tête. Ce n’est pas Montpellier qui s’en plaindra.

Lucas Moura (PSG)

Ses percussions et ses dribbles ont donné le tournis à la défense rémoise. Tranchant, le Brésilien a réussi l’un de ses meilleurs matches depuis son arrivée à Paris. Il commence même à se mettre au diapason sur le plan du repli défensif et des efforts dans les duels. Cerise sur le gâteau de sa prestation, son but d’une frappe en lucarne, le troisième de la saison en championnat, sur un service magique d’un Zlatan Ibrahimovic qui aurait pu se voir offrir une place dans notre onze (un but, une passe décisive).

André-Pierre Gignac (OM)

Elie Baup avait décidé de le relancer en tant que titulaire et il ne doit pas le regretter. Malchanceux sur deux tentatives qui ont terminé sur le poteau d’Ochoa, « APG » a fini par trouver la faille. Et avec la manière, puisque l’attaquant marseillais a expédié sa reprise du droit dans la lucarne du gardien ajaccien. Sa claque « amicale » à Elie Baup pour célébrer son but vaut aussi le coup d’œil !

Vincent Aboubakar (Lorient)

Ibrahimovic ? Falcao ? Cavani ? Gignac ? Eh bien non ! Le seul joueur à avoir inscrit un doublé en L1 ce week-end, c’est Vincent Aboubakar ! Opportuniste, le Lorientais a scoré deux fois face à Evian-Thonon-Gaillard (4-0), portant son total à sept buts depuis le début de saison sur la route de la première victoire des Merlus à l’extérieur en championnat.

A lire aussi :

>> Thiago Motta dans Luis Attaque

>> L1 : résultats de la 14e journée

>> Classement de Ligue 1

RMC Sport