RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe-type de la 9e journée

-

- - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. Si les acteurs d’OM-PSG ont été assez décevants, beaucoup d’autres joueurs se sont illustrés ce week-end.

Salvatore Sirigu (PSG)

Il fut sans doute l’un des meilleurs joueurs du choc OM-PSG (1-2). Si le gardien parisien a encaissé un but sur le penalty d’André Ayew, il a été irréprochable sur toutes les tentatives marseillaises. Heureux sur une frappe flottante de Payet, il a aussi effectué une double parade sur des frappes de Jordan Ayew et Mathieu Valbuena.

Issa Cissokho (Nantes)

Encore un bon match de l’arrière droit nantais. Très actif dans son couloir droit, il est impliqué sur le deuxième but de Filip Djordjevic. Un match également très correct sur le plan défensif.

Jérémy Sorbon (Guingamp)

Le défenseur central de l’En Avant a été solide face aux attaquants rennais et n’a eu quasiment aucun déchet (91% de passes réussies). L’ancien Caennais a enfin ouvert la voie du succès grâce à son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Sébastien Squillaci (Bastia)

Contre Lorient (4-0), l’ancien joueur d’Arsenal a apporté toute son expérience. Appliqué et sûr, il a gagné 19 ballons. Du bon boulot.

Pape Souaré (Lille)

L’arrière gauche lillois fut l’un des grands artisans de la victoire du Losc aux dépens d’Ajaccio. D’une superbe tête smashée sur un corner de Marvin Martin, il a inscrit le premier but lillois, qui est aussi le premier de sa carrière en Ligue 1.

Morgan Sanson (Montpellier)

Face à des Lyonnais complètement dépassés, le milieu de terrain de Montpellier a été royal dans l’entrejeu. Son activité a considérablement gêné les joueurs de Rémi Garde. Une copie propre.

James Rodriguez (Monaco)

Claudio Ranieri lui reprochait de ne pas assez défendre ? Contre Saint-Etienne (2-1), le Colombien a non seulement appliqué les consignes de son coach, mais il a surtout livré sa meilleure prestation avec le maillot monégasque. Si ses quatre tirs, dont trois cadrés, ont été très dangereux, on retiendra surtout ses deux passes décisives pour Yannick Ferreira Carrasco et Lucas Ocampos.

Ryad Boudebouz (Bastia)

L’ancien Sochalien a fait vivre un cauchemar aux Lorientais. D’abord en ouvrant le score d’une belle volée, signant son premier but avec Bastia. C’est aussi lui qui expédie une « mine » sur la barre à l’origine du penalty transformé par Wahbi Khazri. Enfin, c’est encore l’Algérien qui tire le corner sur le but de la tête de Romaric.

Rémy Cabella (Montpellier)

Le bourreau des Lyonnais (5-1). Outre trois offrandes pour Montaño et Mounier, le meneur héraultais s’est aussi offert un somptueux doublé. Oublié les sifflets de la Mosson, Rémy Cabella a remis les champions de France 2012 sur de bons rails. Une performance de très haut niveau.

Filip Djordjevic (Nantes)

L’un des hommes du week-end. Symbole d’une équipe nantaise flamboyante, il a inscrit contre Evian-TG (3-0) les deux premiers buts de son équipe, dont le premier, dès la deuxième minute, sur un bon centre de Serge Gakpé. Travailleur, il a aussi beaucoup travaillé défensivement.

Cheick Diabaté (Bordeaux)

Comme Djordjevic ou le Montpelliérain Montaño, qui aurait lui aussi pu figurer dans ce onze-type, l’attaquant bordelais a inscrit un doublé ce week-end. Face à une formation sochalienne trop fébrile en défense, il a également provoqué le penalty transformé par Henri Saivet.

A lire aussi :

>> J. Ayew : « Le PSG pas meilleur »

>> Le classement de la Ligue 1

>> Les résultats de la 9e journée de L1

La rédaction