RMC Sport

Ligue 1: l'UEFA estime que la saison peut se conclure par des playoffs

L'UEFA fait savoir au Parisien qu'elle donnait la possibilité à la Ligue 1 de conclure sa saison 2019-2020 par des playoffs, à la place des dix journées restantes. L'instance européenne précise toutefois qu'une éventuelle reprise, notamment demandée par l'OL, devait aboutir à une fin de championnat d'ici le 2 août.

Si la Ligue 1 devait reprendre, l'UEFA n'est pas contre des playoffs. Contactée par Le Parisien, l'instance du football européen fait savoir samedi qu'elle ne voit aucun inconvénient à un tel changement de format pour une éventuelle conclusion de la saison 2019-2020 du championnat de France. Celui-ci est aujourd'hui officiellement arrêté par la Ligue de football professionnel, en raison de la crise sanitaire, alors qu'il restait encore dix journées (plus le match Strasbourg-PSG) à disputer.

"Il est de la compétence des associations nationales à décider sur le format de leurs compétitions domestiques", répond l'organisation dirigée par Aleksander Ceferin. Une manière de rappeler au passage qu'elle n'a pas de pouvoir de décision sur cette question. Elle pose simplement "une condition" à un redémarrage, s'il venait à se produire: que la saison soit conclue d'ici le 2 août. Une date jugée "adaptée pour terminer les compétitions domestiques".

Aulas a proposé les playoffs au Conseil d'État

L'avis consultatif de l'instance européenne fait les affaires de l'Olympique Lyonnais, qui ne s'est pas privé de le relayer sur son compte Twitter. Tout comme Jean-Michel Aulas. 

Premier à évoquer la solution des playoffs dans le débat public, le président l'a formellement intégré à son argumentaire proposé au Conseil d'État. Dans le cadre du recours de l'OL pour contester l'arrêt du championnat et la méthode de classement (moyenne de points par match) retenue par la Ligue de football professionnel, le dirigeant lyonnais a proposé une formule de "playoffs-playdowns qui se termine le 2 août". Elle viserait à déterminer les qualifications pour les compétitions continentales et les relégations. 

"Disputer les dix dernières journées de championnat aujourd’hui, matériellement, c’est extrêmement compliqué pour ne pas dire impossible, a soutenu Me Gilles le Chatelier, avocat de l'OL, sur l'antenne de RMC. Ça aboutirait à des cadences de matchs absolument irréalistes pour les joueurs".

JA