RMC Sport

Ligue 1 : la soirée des adieux pour Gignac, Ayew...

La dernière journée de L1 a été marquée par plusieurs adieux de joueurs ou d’entraîneurs à leurs clubs, à l’image d’André-Pierre Gignac et André Ayew à l’OM. Nostalgie, pied de nez et jolis symboles ont émaillé cette dernière page de la saison.

OM : Ayew, Gignac et… Fanni fêtés malgré la 4e place

Le Vélodrome était chaud pour le dernier match de la saison face à Bastia (3-0), décisif pour la qualification pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des champions. Le public marseillais a eu l’occasion de se chauffer la voix avant le coup d’envoi pour célébrer trois de ses joueurs qui quitteront le club dans les prochaines semaines. André-Pierre Gignac (pressenti au Dynamo Moscou), André Ayew (AS Rome ou Angleterre) et même Rod Fanni, pourtant placé dans le « loft » en début de saison, ont chacun reçu un cadre avec un maillot de l'OM floqué à leur nom et un trophée avec le logo du club olympien. Remplacé à la 69e minute de jeu par Michy Basthuayi, Gignac, l’homme aux 102 buts en L1, dont 21 cette saison, a obtenu une superbe ovation du Vélodrome. Les festivités se sont poursuivies après le coup de sifflet final mais le cœur y était moins après l’échec de la qualification pour la grande Coupe d’Europe.

PSG : Camara, un brassard et une haie d’honneur avant la retraite

Le souhait de Blaise Matuidi a été exaucé. Dans la folie du titre décroché la semaine dernière à Montpellier, le milieu de terrain parisien avait demandé à Laurent Blanc de faire jouer Zoumana Camara et de lui passer le brassard de capitaine pour le dernier match de sa carrière. L’entraîneur l’a entendu et « Papus », 36 ans dont 8 passés au club, a fêté sa huitième apparition de la saison en L1. Le public du Parc des Princes le lui a bien rendu en lui réservant une belle ovation avant le coup d’envoi du match remporté face à Reims (3-2). Ses coéquipiers lui ont même offert une haie d'honneur sur le tapis rouge. Camara se retire donc en beauté avec ce troisième titre de champion avant certainement d’intégrer le staff parisien la saison prochaine. 

Lille : Le pied de nez de Girard

Souvent raillé pour fermer le jeu, René Girard a fait un joli pied de nez à ses détracteurs pour sa dernière sur le banc de Lille. Quelques jours après l’officialisation de son départ du LOSC, l’entraîneur a conclu son mandat de deux ans dans le Nord par un large succès sur le terrain de Metz (1-4). Ses joueurs ont bouclé l’affaire en quatre minutes juste avant la pause. Sous la houlette de Sofiane Boufal, Florent Balmont (40e) puis Idrissa Gueye (41e) ont fait le break avant que Nolan Roux ne profite d’une grosse erreur de la défense pour alourdir le score (44e) avant de s’offrir un doublé (70e sp). Un succès qui ne change rien pour le LOSC, 8e, mais qui conclut en beauté le passage parfois orageux de Girard dans le Nord. Ce dernier peut passer tranquillement le flambeau à Hervé Renard, son très probable successeur.

Saint-Etienne : Gradel, le doublé après le coup de gueule

Max-Alain Gradel a été le grand acteur de la semaine stéphanoise. Annoncé sur le départ samedi dernier par Christophe Galtier, l’Ivoirien avait vertement réagi à cette annonce en pointant du doigt le manque d’ambition du club, matérialisé par la vente de ses meilleurs joueurs. Alors que son avenir avec l’ASSE s’inscrit en pointillés, Gradel a conclu sa superbe saison en beauté en s’offrant un doublé face à Guingamp (2-1), ce samedi. Il porte son total à 17 buts en Ligue 1 cette saison et assure une place en Ligue Europa la saison prochaine. Reste à savoir s’il la disputera avec les Verts ou s’il la suivra en observateur avisé depuis son nouveau club (anglais ?).

Cissé, la dernière au Vélodrome

Revenu en Ligue 1 en janvier 2014 pour atteindre la barre des 100 buts, Djibril Cissé n’aura pas réussi son pari. Le compteur de l’attaquant international français est resté bloqué à 96. Et il ne bougera plus puisque « Djib » a annoncé sur son compte Twitter que le match de Bastia à Marseille, ce samedi, était le dernier de sa carrière. Alors Ghislain Printant lui a offert une dernière virée en championnat en le faisant entrer en jeu à la 80e minute dans un Vélodrome qu’il connait bien puisqu’il assistait aux matches de l’OM étant petit avant de porter le maillot du club pendant deux saisons et demi (de 2006 à 2009).