RMC Sport

Ligue 1 : Monaco garde le rythme

-

- - -

Vainqueurs logiques de Lorient (1-0) grâce à un penalty de Falcao, les Monégasques signent leur quatrième succès en cinq journées et reprennent la tête du championnat. Une belle façon de préparer le choc à Paris, dimanche prochain.

La trêve internationale passée, la saison en cours a perdu les mots « début de » jusqu’ici accolés à elle. Et les mauvaises langues qui voyaient Monaco encore trop vert pour ne pas tenir la distance vont peut-être devoir se résoudre à accepter la réalité : l’ASM est bien là pour durer. Et ce dès le présent exercice. Victorieux de Lorient (1-0) sur un penalty de Falcao, son quatrième but en Ligue 1, les Monégasques enchaînent un deuxième succès consécutif, le quatrième en cinq journées. Avec treize points au compteur, les joueurs de Claudio Ranieri reprennent leur place de leader abandonnée au PSG puis à Saint-Etienne plus tôt dans le week-end.

Et vu la qualité de l’effectif et le programme à venir, avec des milieux de semaine où ils pourront se reposer pendant que leurs concurrents directs (Paris, Marseille) dépenseront leur énergie dans les joutes acharnées de la Ligue des champions, on se dit que la chose pourrait bien durer encore quelque temps. Voire plus si affinités. Une certitude : dans une semaine, on en saura plus. Car dimanche prochain, c’est LE choc tant attendu. Le duel des stars. PSG-Monaco, premier round, au Parc des Princes, abordé par le visiteur avec deux longueurs d’avance sur son hôte. L’occasion pour l’ASM de passer un nouveau gros test après la victoire à Marseille (2-1). L’occasion, aussi, de lancer un message d’ambition au champion en titre en cas de succès. Bref, il va y avoir du grand spectacle. Et tout ce que la France compte d’amateurs de ballon rond salive d’avance à l’idée de voir ça.

Première pour Kondogbia

Mais la victoire contre Lorient, dans tout ça ? Pour la première sous son nouveau maillot de Geoffrey Kondogbia, titularisé en lieu et place d’un Jérémy Toulalan blessé et resté assez discret avant de recevoir des soins dans les arrêts de jeu, Monaco a semblé appuyer sur l’accélérateur pendant seulement 45 minutes. Le temps de prendre très vite l’avantage par Falcao, qui transformait un penalty provoqué par lui-même (1-0, 6e) trois minutes après un premier coup franc dangereux signé Moutinho (2e). Conquérante et explosive sur les ailes, l’ASM poursuivait sa domination mais ne parvenait pas à faire le break malgré quelques belles incursions (9e, 23e). Malgré, surtout, un poteau de Fabinho sur une terrible frappe, suite à un bel échange avec Moutinho (36e).

Mais entre l’avantage au score vite pris et la facilité technique de certains, à l’image d’un Feirrera Carrasco intenable, un faux rythme s’installait peu à peu et Diallo croyait même avoir égalisé sur un centre de Jouffre avant de voir son but logiquement refusé pour hors-jeu (26e). Plus ambitieux en seconde période, les Lorientais tentaient des choses et prenaient le match à leur compte mais manquaient de justesse dans certains gestes, témoin la frappe non cadrée de Jouffre (58e). Monaco, lui, semblait gérer son avance en père peinard, sans doute incapable d'en faire plus sur le plan physique, Ranieri choisissant de reposer dès l’heure de jeu un Falcao fatigué après les matches internationaux. Son remplaçant ? Un certain Emmanuel Rivière, meilleur buteur du championnat (5 réalisations). Eprouvés, moins en contrôle du cuir, les Monégasques parvenaient tout de même à tenir la baraque jusqu’au bout. Mais le relâchement observé n'a pas plu au coach : « Je suis un peu énervé parce qu’on fait trop d’erreurs. Les passes ne sont pas assurées tranquillement. On gagnait mais Lorient a fait le match. Monaco aurait dû garder plus le ballon pour marquer un deuxième but. » Et maintenant, place au repos. Avant un rendez-vous à Paris.

A lire aussi :

>> Feirrera Carrasco : "Tout le monde veut nous faire tomber"

>> Ranieri : "Je voudrais finir le championnat aujourd'hui"

>> Monaco prend déjà le pouvoir

>> Objectif Qualif : RMC vous offre vos places pour France-Finlande !

Alexandre Herbinet avec Y.P. à Monaco