RMC Sport

Ligue 1 : Montpellier dément la colère de Nicollin

-

- - AFP

Les interrogations publiques de Rolland Courbis, quant à son avenir sur le banc de Montpellier, auraient provoqué la colère de Louis Nicollin, d’après L’Equipe. Mais le club dément.

La trêve sera-t-elle tendue à Montpellier ? Selon L’Equipe, la sortie de Rolland Courbis, annonçant vendredi après la défaite à Nice (1-0) qu’il allait bientôt trancher quant à son avenir sur le banc de Montpellier, a déclenché une vive colère de Louis Nicollin dans le vestiaire. Une information démentie ce dimanche midi par le club héraultais dans un communiqué. « Laurent Nicollin, Président délégué du MHSC, dément le récit fantaisiste de l'après match à Nice relaté dans l'article "Nicollin a disjoncté" signé par Luc Hagège et Baptiste Chaumier paru dans le journal L'Equipe du dimanche 19 décembre. »

« Il est affirmé dans cet article que le président Louis Nicollin serait rentré de le vestiaire du MHSC suite à la conférence de presse de Rolland Courbis pour invectiver le coach en présence des joueurs, poursuit le club. Laurent Nicollin, cité dans l'article, réfute formellement ces affirmations puisque Louis Nicollin n'était pas présent dans le vestiaire après la conférence de presse. Il est regrettable de constater que de telles allégations puissent être portées par un journal comme l'Equipe sans aucune vérification dans un contexte déjà suffisamment difficile sportivement. »

Courbis favorable à l’arrivée de Der Zakarian

Interrogé ce dimanche matin par beIN Sports, Courbis a également largement nuancé : « Ça peut arriver à Loulou de disjoncter, mais là, on ne l’a pas vu disjoncter comme j’ai pu le lire. Il est parti déçu comme tout le monde. » Pour le technicien, qui se donne jusqu’à lundi soir pour réfléchir, une chose semble certaine, il ne prolongera pas son contrat au-delà du mois de juin. « Que Michel der Zakarian soit d’ores et déjà l’entraineur choisi pour le mois de juin comme cela est évoqué, je trouverais que c’est une très bonne idée », a assuré Courbis. Il devrait y avoir du changement à Montpellier. 

la rédaction