RMC Sport

Ligue 1 : OM, qui es-tu Gunter Jacob ?

-

- - DR

Dénicheur de talents et recruteur lucratif, le nouveau directeur sportif de Marseille, le Belge Gunter Jacob, sait aussi donner de sa personne pour ses joueurs et ses supporters. Et, parfois, claquer la porte. Comme il l’a prouvé lors de son passage à Genk entre 2011 et 2015.

Fan de De Bruyne

Quelques mois après son arrivée à Genk, à l’hiver 2012, Gunter Jacob vend son ailier gauche Kevin De Bruyne à Chelsea. Un pactole à 8 millions d’euros pour le club belge où le joueur d’à peine 20 ans finit la saison en prêt. De quoi susciter le questionnement de certains observateurs.

En fin de saison, le directeur sportif de Genk monte alors au créneau. "Avec le niveau que [De Bruyne] a maintenant, peut-être qu’il pourra jouer à Chelsea la saison prochaine, lâche-t-il dans la Dernière heure. Il y a trois, quatre mois, beaucoup de personnes en rigolaient. Je crois que, désormais, ces personnes se sont tues."

>> A lire aussi : OM - Bedimo craint d'être "maso" (mais croit au projet)

Proche des supporters

Le 20 février 2014, au Saturn Stadium, l’Anzhi Makhachkala reçoit le KRC Genk en seizièmes de finale de Ligue Europa. Dans les gradins, un supporter Belge est torse nu. On distingue une inscription assez clairement : "DIRK DEHORS." Une référence au directeur général du club limbourgeois, Dirk Degraen.

C’est vrai que, depuis deux mois, Genk enchaîne les défaites. Gunter Jacob saisit alors l’occasion pour réhabiliter la direction auprès des supporters. Il descend en tribunes et pose avec ce supporter. Lequel est bien obligé de lâcher un sourire. A l’issue de la saison, Dirk Degraen sera tout de même contraint de quitter le navire.

>> A lire aussi : OM : le mari de Margarita Louis-Dreyfus au conseil de surveillance

Des réflexes de diplomate

En octobre 2014, le Géorgien Tornike Okriashvili manque à l’appel après la trêve internationale. Gunter Jacob se rend alors en Géorgie pour discuter avec ce jeune joueur difficile à gérer. A son retour, il débriefe. "Depuis son arrivée au KRC Genk, Okriashvili connaît un sérieux problème d’intégration au sein du noyau, en grande partie à cause de la barrière de la langue", explique alors Jacob.

Avant de proposer sa solution. "Afin de faciliter son retour en Belgique, il sera accompagné de sa mère et de son frère pendant plusieurs semaines. […] Le soutien de sa famille, la participation à des cours de langue et la présence de ses coéquipiers vont l’aider à se reprendre en main et ainsi répondre aux attentes que le club a mis en lui." La diplomatie façon Jacob sera sûrement sollicitée à l’OM.

>> A lire aussi : Ligue 1 - OM : Gunter Jacob nommé directeur sportif (officiel)

Un bilan sportif pas si brillant

De la D2 à la Ligue des champions, la trajectoire est belle. Et Margarita Louis-Dreyfus a voulu la raconter dans son communiqué officialisant la nomination de Jacob au poste de directeur sportif ce samedi. "[Gunter] a emmené le KRC Genk de la deuxième division belge à la Ligue des Champions."

Pourtant, à son arrivée en août 2011, le nouveau club de Gunter Jacob est déjà qualifié pour la C1 puisque Genk vient tout juste de remporter la Jupiler League. Par la suite, le club limbourgeois participera bien à la Ligue Europa mais ne retrouvera jamais la Ligue des Champions. Contrairement à ce que raconte le communiqué.

>> A lire aussi : OM : Tapie adoube Ciccolunghi

Des airs de Bielsa ?

En quatre ans, Gunter Jacob aura réalisé quelques jolis coups à Genk. La vente de De Bruyne en est un. Tout comme celle de Kalidou Koulibaly. Arrivé pour un peu plus d’un million d’euros en provenance de Metz en 2012, le défenseur français s’envolera pour Naples deux ans plus tard contre 8 millions d’euros.

Pourtant, en janvier 2015, Jacob Gunter en a assez. Le nouveau directeur sportif de l’OM démissionne de son poste à Genk. En plein milieu de la saison 2014-2015. De quoi, peut-être, rappeler un certain coach à la glacière du côté de Marseille.

>> A lire aussi : OM : Mandanda n'a pas dit au revoir à ses partenaires

F.P.