RMC Sport

Ligue 1: "On verra à la fin si on est des cons", la réponse de l'UNFP à Aulas

Co-président de l'UNFP, Philippe Piat a répondu dans un entretien à L'Equipe aux dernières déclarations de Jean-Michel Aulas concernant l'arrêt de la saison de Ligue 1. Il estime que les championnats qui reprennent ou qui vont le faire font "un pari sur l'avenir".

Convaincu qu'arrêter la saison 2019-2020 de Ligue 1 était une erreur, Jean-Michel Aulas a remis une pièce dans la machine dans les colonnes de L'Equipe. "Il est quand même paradoxal qu'un pays comme l'Espagne, qui a été plus touché que la France par la pandémie, ait réfléchi et ait trouvé des réponses. (...) On se dit qu'on est vraiment trop cons", a-t-il lancé, en référence au retour de la Liga programmé pour la semaine du 8 juin avec l'aval du gouvernement espagnol.

Co-président de l'UNFP, le syndicat des joueurs professionnels, Philippe Piat a tenu à répondre au président lyonnais. "On verra à la fin si on est des cons. C'est l'avenir qui nous le dira", affirme-t-il auprès de L'Equipe, avant d'expliquer que la LFP était prête à reprendre le 17 juin mais que "c'est le courrier de Canal+ annonçant la rupture du contrat sur les droits télé (le 30 avril), peu avant un conseil d'administration, qui a été la goutte d'eau".

"C'est facile de dire maintenant que nous avions tort"

Concernant les championnats qui reprennent ou qui s'apprêtent à le faire, il estime qu'ils font "un pari sur l'avenir". "Il y a encore un mois il y avait des centaines de morts par jour en France. C'est facile de dire maintenant que nous avions tort", appuie-t-il. La décision de mettre fin à la saison de Ligue 1 a été actée le 30 avril dernier par le conseil d'administration de la Ligue, en accord avec les consignes gouvernementales.

La Ligue 1 pourrait être le seul championnat, parmi les cinq grands européens, à rester à l'arrêt puisque la Bundesliga a déjà redémarré, la Liga a fixé une date de reprise, alors que les retours de la Premier League et de la Serie A dépendent encore de décisions politiques. Une reprise mi-juin reste un scénario envisageable en Angleterre. Côté italien, le ministre des Sports Vincenzo Spadafora a fait part vendredi de son "optimisme" concernant un retour de la Serie A dans les prochaines semaines.

RR