RMC Sport

Ligue 1: Reims se déchaîne sur l’arbitrage sur Twitter après le nul à Amiens

Au lendemain du match nul obtenu sur la pelouse d’Amiens (1-1) mercredi en match en retard de la 16eme journée de Ligue 1, le Stade de Reims a posté plusieurs messages humoristiques sur les réseaux sociaux pour dénoncer l’arbitrage de Johan Hamel.

Le Stade de Reims rit jaune. C’est peu dire que les Rémois sont repartis frustrés du Stade de la Licorne où ils ont obtenu un résultat nul (1-1) en match en retard de la 16e journée de Ligue 1. "C’est une grosse déception de ne pas avoir remporté ce match", regrettait David Guion après la rencontre. Si le coach champenois était aussi amer, c’est parce que Johan Hamel, l’arbitre de la rencontre, n’a pas eu recours au VAR sur deux actions qui auraient pu offrir deux penalties en faveur de son équipe. Guion vise un penalty "tellement flagrant où il n’y avait même pas besoin de la VAR, même si je sais qu’elle ne marchait pas à ce moment-là. Mais il y a penalty sur Moussa Doumbia", clame-t-il.

Le technicien ne digère pas non plus une main de Christophe Jallet: "Elle est décollée du corps, il y a tout pour siffler penalty à nouveau." Summum de l’écœurement, Amiens égalisera sur penalty après recours au VAR. "En ce moment avec les arbitres, on n’est pas bien lotis", soupire Guion qui n’a pas oublié l’élimination de son club en Coupe de France contre Monaco, l'équipe monégasque étant aidée par une main de Keita Baldé.

"Dans un StreetFighter on appelle ça le coup de la corde à linge"

Ce jeudi, la pilule a donc toujours du mal à passer. Sur les réseaux sociaux, le Stade de Reims a posté trois messages à caractère humoristique mais dont le but est bien de dénoncer les erreurs d’arbitrages en sa défaveur. Ça commence avec un post teinté d’ironie sur la faute supposée de Calabresi sur Doumbia: "Heureusement que la VAR fonctionnait hier à Amiens… Dans un #StreetFighter on appelle ça le coup de la corde à linge. Et en Ligue 1?" Puis, au sujet de la main non sanctionnée de Christophe Jallet: "Soldes à la VAR. Pour un non-recours, le deuxième offert."

Les voeux teintés d'ironie à la Direction Technique de l’Arbitrage

En guise de bouquet final, le club champenois a adressé une carte de vœux ("c’est encore de saison") à la Direction Technique de l’Arbitrage: "Monsieur Garibian, Mesdames et Messieurs les arbitres, peu aVARe en bons vœux et pour enfin lancer 2020 sur de bonnes bases, le Stade de Reims vous souhaite une heureuse année ! Qu’elle soit aussi vive qu’une manchette d’Arturo Calabresi sur Moussa Doumbia dans la surface picarde, aussi distinguée qu’un amorti des deux mains de Keita Baldé avant un doublé en Coupe de France et pleine d’émotions fortes à l’image d’une nomination d’un arbitre à Nîmes, de de retour aux Costières un mois après une expérience rugissante…. 2020 s’ouvre à nous, mettons ce début d’année dans les (vos) cartons, refermons-les et faisons désormais le vœu commun d’une relation limpide et d’une confiance mutuelle retrouvée ! Vive le libre arbitre !"

ABr