RMC Sport

Lille-ASSE : Sale semaine pour les Verts

Stéphane Ruffier

Stéphane Ruffier - -

Saint-Etienne s’est incliné sur la pelouse du LOSC ce dimanche (0-1). Les Verts laissent filer l’Olympique de Marseille en tête du classement et encaissent leur premier revers de la saison en championnat.

Saint-Etienne entrait dans le Grande Stade dimanche avec l’envie de rebondir. Oubliée la défaite chez les Danois d’Esbjerg jeudi (3-4), place au championnat ; Après deux victoires en deux matchs de championnats à Ajaccio (1-0), puis face à Guingamp (1-0), les Verts espéraient rejoindre l’Olympique de Marseille en tête du championnat. « Il faut poursuivre notre série en championnat. Prendre des points, ça vous lance une saison » insistait Christophe Galtier avant le coup d’envoi. Le coup de massue reçu au Danemark n’a visiblement pas suffi. Saint-Etienne s’est incliné sur la pelouse de Lille, pour la troisième journée de Ligue 1 (0-1).

Pour ce déplacement lillois, l’entraineur stéphanois avait décidé de faire tourner. Perrin, Hamouma, Lemoine et Nicolita étaient sur le banc au coup d’envoi ; Saadi, Zouma, Clément et Corgnet titulaires. L’heure du renouveau ? Après une bonne entame de match, les Verts se sont peu à peu éteints pour laisser le LOSC partir à l’offensive. Ballons perdus, accumulation de fautes : les travers stéphanois du match d’Europa League se sont confirmés. A tel point que Salomon Kalou, pris entre François Clerc et Jérémy Clément, est accroché dans la surface stéphanoise. Pénalty logique pour Lille, transformé par Kalou lui-même (37e minute, 1-0). Premier but encaissé par Saint-Etienne en Ligue 1 cette saison. Et sans un Ruffier une nouvelle fois décisif sur la frappe de Ronny Rodelin (66e), le score aurait pu s’alourdir.

Une attaque orpheline

Mais outre les approximations défensives, c’est la pauvreté offensive de Saint-Etienne qui inquiète. Le départ de Pierre-Emerick Aubameyang pour Dortmund a laissé l’attaque de l’ASSE orpheline. Sans Brandao, blessé aux adducteurs et laissé au repos, les Stéphanois doivent attendre la 57e minute et l’entrée en jeu de Romain Hamouma pour retrouver un peu d’inspiration. A peine rentré, l’ancien Caennais tente une frappe à l’entrée de la surface, captée facilement par Enyeama. Tabanou essaie une frappe croisée à ras de terre (80e). Deux actions dangereuses : pas suffisant pour percer le mur lillois.

« Il nous a manqué de la constance dans ce match, reconnait Christophe Galtier. En première mi-temps, on n'a pas su attaquer. C'était mieux en deuxième période mais on a été pauvres sur le plan offensif. On a très peu tiré au but. Il y a un peu de fatigue. Il faut être plus fort mentalement, avoir plus de caractère pour prendre des points. L'année dernière, on aurait peut-être évité la défaite. »

Avec ce revers, Saint-Etienne recule à la septième place du classement, juste derrière Lille et laisse l’Olympique de Marseille seul en tête. Pas de quoi engranger de la confiance avant de recevoir Esbjerg jeudi prochain, pour le barrage retour de l’Europa League.

A lire aussi :

>> Les Verts à l’heure du rebond

>> Saint-Etienne se saborde

>> Larqué : « Le football français s’est vu trop beau »

Apolline Bouchery avec J.Bommel à Lille