RMC Sport

Lille: Lopez explique l’échec de Bielsa

Gérard Lopez, président de Lille, est revenu sur les raisons de l’échec de Marcelo Bielsa lors de son court passage sur le banc nordiste (juillet-novembre 2017). Il assume une part de responsabilité en reconnaissant avoir accordé trop de pouvoir au technicien argentin.

Adulé à l’OM, Marcelo Bielsa n’a pas laissé la même image à Lille. Recruté à l’été 2017 par Gérard Lopez, son ami et nouveau président du club, le technicien argentin avait été démis de ses fonctions en novembre de la même année alors que le Losc pointait à l’avant-dernière place du championnat. Invité de Canal+ Sport, Lopez a évoqué plusieurs raisons pour justifier cet échec, comme il l'avait déjà fait sur RMC Sport.

"Trop de pouvoir et de liberté"

"La raison de son arrivée? J’avais une très bonne relation avec Marcelo en dehors du foot, a-t-il expliqué. Clairement, il avait exprimé l’envie de faire un truc différent de ce qu’il avait fait jusque-là en étant dans un projet depuis le départ. Et puis ça ne s’est pas bien passé pour beaucoup de raisons. Ça ne s’est pas bien passé parce que je lui ai peut-être donné trop de pouvoir et de liberté au sein du club, que les résultats n‘étaient pas là et qu’il a refusé de prendre des joueurs qu’on lui a proposés. Les fautes sont les miennes puisque c’est moi qui ai accepté de le faire comme ça. Mais c’est vrai qu’au départ, lui était prêt à faire quelque chose de différent de ce qu’il avait fait avant."

L’homme d’affaires luxembourgeois réfute l’idée selon laquelle il avait recruté le technicien pour faire le buzz. "Lors de l’une des premières discussions que j’avais eues avec lui, il m’avait dit: ‘je viens faire une équipe en 2e division espagnole avec toi s’il faut’, resitue-t-il. Donc, l’idée n’était pas de faire du buzz. C’était d’avoir un entraîneur qui est plus dans un style prof avec des jeunes joueurs. Le problème, c’est qu’à la fin, on a eu que ça et il manquait tout le reste."

Nicolas Couet