RMC Sport

Lille refuse de paniquer

-

- - -

Même si l’OM est revenu à un point du Losc après sa victoire à Montpellier (2-1), les Dogues refusent de tirer la sonnette d’alarme. A un match du Stade de France, les Nordistes attaquent une semaine décisive qui en dira plus sur leur état de santé.

Un point sur six, tel est le bilan des deux derniers matches du Losc en Ligue 1. Certainement pas un rythme de champion. Et pourtant. Après le match nul concédé samedi face à Bordeaux (1-1), l’atmosphère au Stadium Lille Métropole était incomparable avec l’après-match électrique sur le Rocher où les Lillois étaient tombés (1-0) une semaine auparavant. « A Monaco, c’était une vraie contre-performance, souligne Rudi Garcia. Contre Bordeaux qui est une bonne équipe, je suis satisfait par la prestation des joueurs. Pourquoi être inquiet ? »
Si Lille nous a habitués à une cadence infernale aux commandes du championnat, il ne faut pas remonter si loin pour trouver trace de deux matches consécutifs sans victoire. Au mois de février, les Lillois avaient chuté à Montpellier (1-0) avant d’être accrochés à domicile par Lyon (1-1). La suite ? Quatre succès de rang…

Béria : « Ne pas partir en sucette »

Alors véritable coup d’arrêt ou simple coup de mou ? Cette semaine très importante pour le Losc nous en dira beaucoup plus. Après Nice en demi-finale de Coupe de France mardi, les Dogues se rendront à Lorient samedi où ils avaient perdu leur billet pour la Ligue des champions à la 38e journée la saison passée. Une semaine pour rêver du Stade de France et du titre. Ou pour perdre une partie de ses illusions. « On a envie de gagner tous les matches, assure Franck Béria. C'est une drogue aussi. Mais il ne faut pas paniquer, partir en sucette. Je ne dirais pas qu’on est satisfait par notre match face à Bordeaux mais ce n'est pas la m…non plus. » Coach Courbis fait la même analyse : « Il n’y a pas encore d’affolement à avoir, reconnaît-il. Il y aura encore beaucoup de points à prendre jusqu’à la fin de la saison car il reste sept journées. Tout est encore possible. » En revenant à un petit point du leader lillois grâce à sa courte victoire à Montpellier (2-1), l’OM ne fait que le confirmer…

AB avec JB