RMC Sport

Lille tourne la page Thauvin

René Girard

René Girard - -

Le Losc compte profiter de la trêve internationale pour oublier l’épisode Florian Thauvin. Si le départ à l’OM du jeune attaquant prive le club d’un élément prometteur, il allège l’ambiance autour du club.

Soulagement. Voilà le sentiment qui traverse le vestiaire lillois depuis la fin du feuilleton Florian Thauvin, parti à l’OM dans les dernières heures du mercato à l’issue d’un pénible bras de fer. « On est plus tranquille. C’est bien que ce dossier soit réglé, ça permet de se tourner vers l’avenir », confirme le défenseur nordiste Franck Béria. « Je pense qu’on en a beaucoup trop parlé, c’est du passé maintenant », poursuit son entraîneur René Girard, qui peine toute de même à cacher son amertume : « En tant qu’éducateur, je ne peux pas tolérer un comportement comme ça. C’est ce que je n’espérais pas voir dans le football, et on l’a vu. Mais on va continuer à vivre. Et pour bien vivre, il faut des gens qui aient envie de s’investir pour l’équipe dans laquelle ils jouent. »

La grève de l’entraînement entamée le 27 août par le joueur augurait d’un accueil plutôt frais. « S’il revient, il faudra une discussion vis-à-vis des joueurs », avait ainsi sèchement lâché le capitaine lillois Rio Mavuba sur Canal +. L’affaire close, Franck Béria se montre moins dur avec son éphémère coéquipier. « C’est quelque chose qui fait partie des habitudes des joueurs, juge-t-il. Je ne l’aurais pas fait, certains auraient fait autrement. C’est une décision personnelle de sa part. Le club a choisi de ne pas le remplacer, mais on avait commencé le championnat sans lui et on travaille depuis juillet pour trouver un équilibre sans lui. S’il était resté, ça aurait été du bonus. »

Seydoux : « Je préfère garder quelqu'un qui aime le Losc »

Le départ du champion du monde des moins de 20 ans prive tout de même les Lillois d’une solution offensive d’avenir alors qu’ils n’ont inscrit que trois buts lors des quatre premières journées de Ligue 1, dont un penalty. La dizaine de millions d’euros récoltée au passage, qui s’ajoute aux ventes de Dimitri Payet (9M€), Lucas Digne (15M€) et Aurélien Chedjou (6M€), devrait permettre au Losc d’être actif sur le marché des transferts cet hiver. Mais jusque-là, il faudra faire avec les moyens du bord.

« On avait des départs programmés qui ne se sont pas faits, notamment celui de Salomon Kalou, objecte le président lillois Michel Seydoux. Et je préfère garder quelqu’un qui aime le Losc, qui apporte sa joie et sa bonne humeur, et qui a de l’expérience. » Tout ce que ne pouvait plus apporter Florian Thauvin après son revirement estival.

A lire aussi :

- Sagnol : « Aucun problème avec Thauvin »

- Seydoux : « J’ai cédé à une très belle offre »

- Anigo : « Thauvin ? On a joué sur la corde sensible »

S.C. avec J.Bo. et à Lille