RMC Sport

Lyon, l’heure du réveil ?

Rémi Garde

Rémi Garde - -

Avec quatre défaites de rang, dont deux en championnat, l’OL reste englué dans une spirale négative. La trêve internationale aura-t-elle permis aux Lyonnais de retrouver de l’allant ? Réponse ce dimanche soir contre Rennes (21h).

Les trêves internationales n’ont pas toujours les mêmes conséquences pour les clubs. Parfois, elles cassent le rythme et mettent un grain de sable dans la machine bien huilée d’une série de victoires. D’autres fois, elles permettent de remettre les choses à plat et de (tenter de) trouver des solutions pour sortir d’une spirale négative. Du côté de Lyon, pas de débat, seule la seconde option a une chance de se matérialiser. Car avant la parenthèse (désenchantée) consacrée à l’équipe nationale, les joueurs de Rémi Garde avaient signé une sombre série : quatre défaites de rang, deux en barrages de Ligue des champions contre la Real Sociedad (2-0 à chaque fois), deux en championnat, à Gerland face à Reims (0-1) puis sur la pelouse d’Evian-TG (2-1).

Le tout avec des performances où inexpérience et manque de combativité se sont révélés criants, surtout lors des 45 premières minutes contre Evian. Alors à l’heure de retrouver la Ligue 1, ce dimanche contre Rennes (21h), Rémi Garde n’a pas hésité à jouer la carte des mauvais souvenirs pour « trouver les solutions ». « Lorsque l’on s’est tous retrouvé, je leur ai rappelé un certain nombre de choses liées au match à Evian, admet l’entraîneur rhodanien. Je n’ai pas passé l’éponge et j’ai du mal à oublier. Par rapport aux années précédentes, mon groupe a de l’inexpérience, de l’insouciance et beaucoup plus d’immaturité. Pour agir, il faut avoir conscience des choses. J’ai essayé d’amener cette prise de conscience. J’espère que les joueurs ont envie de prendre une revanche. » Pour les aider à se relever, le staff fait également dans la psychologie. Objectif ? Atténuer la pression mise sur les épaules des Gones après un début de saison riche de quatre victoires de rang avant le trou noir.

Garde : « Il faut redescendre le niveau d'exigence »

« C’est un groupe jeune sur lequel il y a beaucoup d’attentes, confirme Garde. Il y en a peut-être eu un peu trop en début de saison. Il faut redescendre le niveau d’exigence pour retomber dans une forme de confiance indispensable avec les joueurs. » A écouter leurs discours, le message semble assimilé. « Il faut passer à autre chose mais ces quatre défaites de suite peuvent nous servir dans notre progression, analyse Clément Grenier. Ce que l’on fait en ce moment n’est pas bon, nous ne sommes pas au niveau. Il faut que chacun se remette en question et prenne ses responsabilités pour pouvoir progresser et avancer. Si l’on retrouve l’enthousiasme, la solidarité, un groupe uni et un bloc compact sur le terrain, ce sera compliqué de nous battre. En début de saison, c’était très bien dans le jeu, avec de l’agressivité devant le but et en défense. A nous de retrouver cela. »

L’élève Grenier a bien retenu la leçon professée par coach Garde : « Pour gagner des matches, il faut de la solidarité et de l’enthousiasme, des éléments relégués au second plan pendant des semaines. » Au second plan pendant des semaines ? Tiens, tiens… Cela nous fait penser à Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand. Deux éléments aujourd’hui réintégrés au groupe lyonnais, auquel ils vont pouvoir apporter leur expérience. « Ils ne sont pas loin d’être prêts », juge Garde. « On peut toujours dire que nous aurions pu faire mieux avec eux mais nous n’en sommes pas sûrs, remarque Grenier. Ces retours ne peuvent être que positifs pour tout le groupe. » Qui en a bien besoin.

A lire aussi :

>> Giuly-Govou, le retour des grognards lyonnais ?

>> Aulas : "Beaucoup d'affection entre Gomis et moi"

>> Tous les matches en live sur le Score Center RMC Sport !

Alexandre Herbinet avec Edward Jay à Lyon