RMC Sport

Lyon s’accroche à son podium

Jordan Loties et Yoann Gourcuff

Jordan Loties et Yoann Gourcuff - -

Longtemps malmenés par une équipe de Nancy joueuse, les Lyonnais se sont finalement imposés largement à Marcel-Picot (3-0), et doivent beaucoup à l’entrée providentielle de Gomis, auteur d’un doublé. Cette victoire permet à l’OL de conforter sa place sur le podium, avec trois points d’avance sur Nice.

Pas de sourire. Pas de poing rageur. Mécontent de son statut de remplaçant, Bafétimbi Gomis n’a pas bronché en inscrivant son 15e but de la saison, 152 secondes après son entrée en jeu. Sa réalisation éclair, synonyme de révolte et donc de victoire à Nancy (3-0), dans un match qui semblait jusque-là leur échapper, a pourtant une importance presque capitale pour les Lyonnais qui luttent pour conserver leur place sur le podium de Ligue 1.

Son but est intervenu après une première période insipide de l’OL. Quarante-cinq minutes durant, un observateur non-averti aurait sans doute été incapable de dire qui de Lyon ou de Nancy se battait pour sa survie dans l’élite. Il est surtout intervenu après les victoires de Marseille et de Nice, condamnant Lyon à gagner pour limiter l’écart à quatre points avec la deuxième place et pour redonner un peu d’air à sa troisième place (3 points d’avance). La vista du buteur rhodanien a fait le reste…

Un but et une passe décisive pour Gourcuff

Après une première tentative contrée, Gomis s’est fendu d’une feinte de frappe parfaite pour s’ouvrir le chemin du but, avant de conclure de près (47e). Une superbe fulgurance dans le brouillard, l’OL ayant été jusque-là dominé par des Nancéiens joueurs et mis en confiance par leur belle série de six matches sans défaite. Alo’o Efoulou était même à un cheveu d’ouvrir le score, d’un joli retourné de peu au-dessus (35e).

Après trois victoires de rang à domicile, l’ASNL, encore loin d’être sauvée, pourra amèrement regretter le réalisme adverse. Tout comme les énormes occasions gâchées après l’ouverture du score. Tour à tour, Puygrenier (67e), Moukandjo (72e) et Bakar (76e) ont manqué le coche, là ou Gourcuff puis Gomis n’ont pas tremblé. D’une bonne frappe à l’entrée de la surface (80e), le milieu de terrain a mis son équipe à l’abri, avant lancer son partenaire vers un magnifique doublé (89e), d’un piqué imparable, consécutif à un dribble remarquable. Du haut de son podium, Lyon peut respirer.

A lire aussi :

- L'actu de la Ligue 1

- Nice met la pression sur Lyon

- Garde : « Jamais on ne m’a dit de faire jouer Gourcuff »

A.T.