RMC Sport

Lyon tourne au ralenti

Rémi Garde et son staff

Rémi Garde et son staff - -

Après un début de saison réussi, l’OL a concédé vendredi face à Rennes (1-2) sa troisième défaite consécutive, le replongeant ainsi dans ses vieux démons de la saison passée. Une situation inquiétante avant un match capital face à l’Ajax Amsterdam en Ligue des champions ce mardi (20h45).

L’été indien qui se prolonge sur la majeure partie de la France semble avoir déserté le Rhône depuis le début du mois de novembre. Autour de Tola Vologe, le centre d’entraînement de l’OL, le ciel s’assombrit même dangereusement. Battus pas Rennes vendredi (1-2), les Lyonnais (5e) ont subi leur troisième revers de rang, après ceux concédés face au Real Madrid (0-2) et à Sochaux (1-2). Si la défaite face aux Espagnols en Ligue des champions (après le 4-0 reçu à Santiago-Bernabeu) est logique tant l’écart qui sépare les deux clubs s’est accentué cette saison, le reste inquiète. Leaders de Ligue 1 après six journées (14 points sur 18 possibles), les Rhodaniens piétinent.

Avec quatre défaites consécutives à l’extérieur, ils réalisent leur plus mauvaise série loin de leurs bases depuis l’hiver 2000. A cette incapacité à voyager, les joueurs de Rémi Garde ont ajouté vendredi la perte de leur invincibilité à domicile en championnat, qui tenait depuis le 25 septembre 2010 (0-1, face à Saint-Etienne). Une défaite qui rend amer Rémi Garde. « Elle est difficile car c’est en championnat, c’est la première depuis bien longtemps à Gerland et car c’est la troisième de suite, regrette l’entraîneur lyonnais. Ça fait beaucoup et le match de mardi sera encore plus important par rapport à cela. »

Gomis : « Il ne faut surtout pas que le doute s’installe »

Cette 5e défaite de la saison en Ligue 1 ramène même le club de Jean-Michel Aulas à un autre temps, puisqu’il faut remonter à la saison 1997-98 pour trouver trace d’un tel nombre de revers après 14 journées. L’OL version Rémi Garde ne compte même qu’un point d’avance par rapport à celui du très décrié Claude Puel lors de l’exercice précédent (23 points contre 22). Opposé à l’Ajax Amsterdam ce mardi pour la 5e journée de la Ligue des champions, l’OL n’a donc d’autre choix que de s’imposer pour mettre un terme à une situation de plus en plus délicate et accéder aux 8e de finale pour la 9e fois consécutive. « On a su montrer par le passé que l’on pouvait stopper les séries négatives et repartir de plus belle, confie Bafétimbi Gomis. Ce sont deux compétitions différentes avec un tout autre adversaire. (…) Il ne faut surtout pas que le doute s’installe. » L’optimisme de l’avant-centre lyonnais ne sera pas de trop pour sortir le septuple champion de France de sa torpeur.