RMC Sport

Maazou, ça sent la fin

-

- - -

Insulté à l’entraînement par les supporters, l’avant-centre nigérien de Bordeaux est sur le départ. C’est en tout cas ce qu’a indiqué mardi le président Jean-Louis Triaud. Reste à connaître la position de Jean Tigana alors que l’entraîneur des Girondins est déjà à court d’attaquants.

Le calme n’est qu’apparent du côté du Haillan. Alors que le service d’entretien s’active pour nettoyer les messages d’insultes laissés par une poignée de supporters sur les murs de l’enceinte bordelaise, les joueurs sont attendus pour ce jour de reprise en Gironde. Eliminés sans gloire par Angers (1-0), samedi en seizièmes de finale de la Coupe de France, les hommes de Jean Tigana retrouvaient en effet les terrains d’entraînement de mardi matin. Dans le rond central, l’entraîneur bordelais, pourtant en sursis, semble détendu. Souriant, il assiste à l’échauffement de ses hommes en compagnie de ses adjoints Bedouet, Dropsy et Pavon. C’est d’ailleurs ce dernier qui a dirigé la séance avec ballon.

Un entraînement effectué sous les yeux d’une vingtaine d’ultras. Principale cible de ces supporters, Moussa Maazou. « Retourne à Moscou », « Agrandissez le terrain pour faire des passes à Maazou », « On joue au foot ici », lancent-ils en direction du Nigérien. Ces fidèles bordelais n’ont pas oublié les propos de l’attaquant dans 20 Minutes la semaine dernière : « Mon style, c’est jouer dans l’axe et recevoir de longs ballons, comme à Monaco. C’était un jeu direct, et ça marchait. Ici, il faut faire des passes. On joue au football. C’est plus compliqué (…) S’ils sont déçus, c’est leur problème, je m’en bats les couilles. Moi, je suis tranquille, j’ai mon contrat à Moscou (ndlr : il est prêté par le CSKA). »

Triaud : « Maazou s’est exclu de lui-même »

Déjà très actif lors de la séance vidéo de lundi matin, Jean-Louis Triaud est intervenu à l’issue de la séance matinale lors d’un déjeuner avec la presse. Sans doute pour calmer les esprits, il a affirmé que « Maazou s'était exclu de lui-même » et que le club « réfléchissait à une solution ». A Jean Tigana de trancher désormais. Déjà à court d’attaquants, il ne verrait certainement pas d’un bon œil le départ d’un nouveau joueur à moins qu’il ne soit remplacé.

A Bordeaux, les soucis s’enchaînent. Le joueur a été sanctionné financièrement et sportivement (il avait été laissé à Bordeaux pour le match de Coupe de France à Angers), et devrait quitter le club prochainement. Plusieurs clubs belges seraient déjà sur le coup à moins que le CSKA ne le récupère dès maintenant. Et comme pour tenter d’éteindre l’incendie, le président s’est empressé de rajouter qu’il « y en avait 26 autres », en faisant référence aux autres membres de l’effectif. Pas sûr que cela ait calmé l’ire des supporters.