RMC Sport

Maintien J-1

-

- - -

Le point sur la lutte pour le maintien à une journée de la fin du championnat.

On connaît le nom de l’une des deux équipes qui accompagnera Metz en L2 l’an prochain. Il s’agit de Strasbourg. Paris, Toulouse et Lens se battent pour ne pas être le troisième.

C’est fini pour Strasbourg. Avec leur dixième revers de rang en championnat hier soir à la Meinau contre Caen (1-4). Les Alsaciens ont entériné une descente qui semblait très probable depuis trois journées. Après Troyes l’an passé, c’est la deuxième descente consécutive pour le coach Jean-Marc Furlan. L’entraîneur a déploré que ses joueurs n’aient pas été capables de tenir la distance du « marathon » de la Ligue 1. Philippe Ginestet, le président du Racing Club Strasbourg, s’est d’ores et déjà tourné vers l’avenir. Un avenir en Ligue 2 qu’il veut bâtir autour de jeunes. Des jeunes à qui il veut donner les clefs de la maison strasbourgeoise. Il faudra construire sans très certainement les Renteria et Gameiro, courtisés par de nombreux clubs.

En Ligue 2 pendant une mi-temps avec les buts de Toulouse, Lens et Saint-Etienne, le PSG a tout tenté pour inverser son destin. La roue a tourné sur tous les autres terrains et aussi au Parc où les joueurs de Paul Le Guen ont égalisé pour le dernier match de Pauleta au Parc des Princes. Un match nul (1-1) qui les sort de la zone de relégation dans laquelle ils végétaient et les propulse à la 16e place avec un point d’avance sur les Lensois et les Toulousains. Paris a maintenant son destin entre les mains. Une victoire à Sochaux les tirerait d’affaire sans avoir à se soucier des résultats des autres équipes. « On sait ce qu’on doit faire et c’est le plus important », a dit Paul Le Guen. Pour son dernier match sous les couleurs parisiennes avant la finale de la Coupe de France, Pauleta veut sortir content, sauver un Paris qui était longtemps à la dérive et qui a retrouvé le sourire.

Le calendrier du PSG : va à Sochaux le 17/05.
Pronostic : 1pts/3 possibles
Total possible en fin de saison : 41 points

Toulouse s’est démené dès l’entame de match face à Rennes. Le TFC a ouvert la marque mais n’a pas su préserver ce précieux avantage jusqu’à la fin de la rencontre. Les joueurs d’Elie Baup ont marqué presque trop vite face à des Rennais qui ont su laisser passer l’orage. Contrairement à Paris qui se déplace à Sochaux, le TFC a la chance d’accueillir lors du dernier acte. La réception d’un Valenciennes pas en très grande forme lors de cette fin d’exercice est à la portée des Toulousains. Elie Baup ne s’alarme pas et garde la confiance de son effectif. Gagner, il n’y a pas d’autre solution pour ensuite regarder ce qui se passe ailleurs.

Le calendrier de Toulouse : reçoit Valenciennes le 17/05.
Pronostic: 3 pts/3 possibles
Total possible en fin de saison : 42 points

C’est Lens qui semble le plus mal embarqué dans cette aventure même si Daniel Leclercq claironne que le Racing n’est pas mort. Jean-Pierre Papin affirme « qu’il va falloir jouer une finale de Ligue des champions » samedi soir contre Bordeaux. Une réception très compliquée car Bordeaux a encore un mince espoir de titre après son succès face à Sochaux. Nul doute que les téléphones portables vont fonctionner à la mi-temps. Et si Lyon mène 3-0 à Auxerre rien ne dit que les Girondins ne vont pas lâcher l’affaire lors des 45 dernières minutes sachant que le titre est joué. Des circonstances qui pourraient sortir les Lensois de l’ornière. Mais il ne faut pas trop compter sur ça car Laurent Blanc a promis d’être respectueux de toutes les équipes. C’est quitte ou double pour les Nordistes, un exploit ou la descente. Drôle d’anniversaire dix ans après le titre du club, la formation passerait à l’échelon inférieur.

Le calendrier de Lens : reçoit Bordeaux le 17/05.
Pronostic : 1 pts/3 possibles
Total possible en fin de saison : 40 points

Notre avis : A 90 minutes de la fin de saison, Lens est face à un énorme défi. Les Nordistes sont les mieux placés pour prendre l’ascenseur avec Metz et Strasbourg. Toulouse qui reçoit Valenciennes et Paris qui se rend à Sochaux sont en ballottage favorable avec des rencontres largement à leur portée. Attention à la pression et au mental qui sont primordiaux à pareil stade. Le PSG a retrouvé un peu de la confiance qui lui faisait défaut lors des derniers matches. Toulouse n’a pas une marche trop haute à gravir avec Valenciennes. Face à l’Everest bordelais, Lens en revanche doit renverser une montagne.

Morgan Maury