RMC Sport

Maradona pourrait entraîner… Montpellier!

"El Pibe de Oro" ne serait pas contre venir entrainer Montpellier.

"El Pibe de Oro" ne serait pas contre venir entrainer Montpellier. - -

La légende argentine a accepté de discuter avec le club de football héraultais, qui cherche un remplaçant à René Girard.

Décidemment, Montpellier a le chic pour les annonces choc. Alors que lundi, Louis Nicollin, président du club, avait surpris son monde en annonçant vouloir recruter l'ex-sélectionneur de l’équipe de France, Raymond Domenech, le MHSC se trouve au coeur d'une rumeur encore plus folle: la venue d'une des plus grandes stars de l'histoire du football, Diego Maradona en personne.

Le club héraultais, qui s'apprête à perdre cet été son technicien René Girard, a indiqué le directeur de l'agence SGM, en contact direct avec l'ex-légende argentine dont il détient les droits d'image en France.

"Ce matin, Maradona nous a dit qu'il était d'accord pour discuter avec Montpellier d'une éventuelle proposition à la durée et l'envie du club", a assuré Youssef Haijoub, directeur de l'agence de marketing sportif et d'organisation d'événements SGM Agency.

"Nous allons indiquer au club par fax dans l'après-midi qu'il est OK pour entamer des négociations".

"Faire venir Maradona pour emmerder le PSG"

SGM gère déjà l'image de Maradona en France et a l'exclusivité pour négocier en son nom sur le marché français. Cet hiver, cette agence a également organisé le stage de Montpellier au Maroc.

"Comme le PSG a Beckham, pourquoi Montpellier n'aurait-il pas un entraîneur avec un tel calibre et une telle image?", a ajouté M. Haijoub.

Une annonce qui pourrait mettre en ébullition toute la planète football, au lendemain d'une boutade du fantasque Loulou Nicollin.

"Pour emmerder le PSG, j'ai envie de faire venir Diego Maradona", avait plaisanté le président de Montpellier lundi sur RMC.

L'Argentin de 52 ans, champion du monde comme joueur en 1986 et sélectionneur de l'Argentine entre 2008 et 2010, a ensuite entraîné Al Wasl à Dubaï. Après son départ, il avait été pressenti pour entraîneur en Irak mais face au risque sécuritaire, il a préféré se placer sur le marché européen.

A LIRE AUSSI:

>> Maradona mouille le maillot en Tchétchénie

>> Maradona évincé de la sélection argentine