RMC Sport

Mariano sous le soleil de Bordeaux

Mariano

Mariano - -

Première recrue des Girondins, Mariano a été officiellement présenté ce vendredi. Le latéral droit brésilien, élu meilleur défenseur de son championnat national en 2010, arrive à point nommé dans un secteur fragilisé depuis la blessure de Matthieu Chalmé.

La délégation « auriverde » de Bordeaux a accueilli un nouveau membre, avec la présentation officielle de Mariano ce vendredi au Haillan. Si le latéral droit brésilien ne deviendra la première recrue bordelaise qu’à partir du 1er janvier, il a déjà pu rencontrer ses nouveaux partenaires lors d’un bref entraînement. « Je me suis entraîné avec Jussiê et Henrique ce matin, explique l’ancien joueur de Fluminense, recruté pour 3,2 millions d’euros. Ils m’ont souhaité la bienvenue et m’ont dit que tout le monde allait bien l’accueillir. »

Avec la blessure de Matthieu Chalmé, victime d’une élongation à un mollet, l’arrivée du latéral droit, élu meilleur défenseur de son championnat en 2010, va soulager Francis Gillot. « Quand on cible un joueur pour renforcer l’équipe, on définit un numéro 1, un numéro 2 et un numéro 3, détaille l’entraîneur bordelais. On a contacté le numéro 1, celui qu’on avait ciblé avec les recruteurs sans penser qu’il pourrait venir chez nous. Les dirigeants ont bien travaillé, s’est réjoui l’entraîneur bordelais. C’est une grande réussite pour le club. »

Gillot : « Il sait tout faire »

Le joueur de 25 ans, très offensif, sera le pendant de Benoît Trémoulinas sur son côté droit. Ce qui manquait aux Girondins depuis le replacement de Lamine Sané, défenseur central de métier, sur le côté droit. « En L1, on affronte beaucoup d’équipes qui jouent à 10 derrière, rappelle Gillot. Pour contourner ces équipes-là, il faut des latéraux qui montent beaucoup. Il sait tout faire, il joue dans tous les systèmes. Il a une grosse culture tactique parce que c’est un joueur d’expérience. »

L’arrivée de Mariano – finalisée depuis quelques semaines déjà – devrait être suivie d’une autre dans les prochains jours. Ludovic Obraniak, peu utilisé par Rudi Garcia à Lille, pourrait rejoindre la Gironde si les deux clubs tombent d’accord sur l’indemnité de transfert, fixée à un million d’euros par le LOSC. « C’est une bonne piste, confirme Francis Gillot. Il faut que Lille soit d’accord. Ce n’est pas moi qui décide des contrats. » L’arrivée éventuelle de l’international polonais scellerait le mercato de Bordeaux, dont les caisses sonnent creux.