RMC Sport

Marseille retrouve le moral

Gabriel Heinze

Gabriel Heinze - -

Fort de son succès (2-0) samedi contre Lorient après deux défaites de rang, le champion de France en titre veut oublier ses déboires de début de saison et espère passer à autre chose.

L’Olympique de Marseille a peut-être enfin commencé sa saison. Après deux matchs perdus, le champion de France s’est offert une belle bouffée d’air frais samedi face à Lorient (2-0). Certes, le jeu olympien manque encore de maîtrise et de fluidité, mais ce premier succès de la saison, et au Stade-Vélodrome, a permis d’abaisser d’un cran une pression qui devenait franchement étouffante. Les luttes de pouvoir, la fâcherie d’Hatem Ben Arfa ou la validation définitive du transfert de Loïc Rémy repassent pour le moment au moins au second plan. « Par les temps qui courent, c’est important de gagner, jugeait Didier Deschamps après la partie. Ça n’a pas été simple. Notre capitaine Steve Mandanda a été décisif, tant mieux pour lui et son moral. »

Quelques incertitudes demeurent pour parler définitivement de retour à la normale. L’OM reste suspendu aux résultats des examens cardiaques complémentaires de Loïc Rémy, attendus ce mardi, pour se rassurer sur l’état de santé de sa recrue. Rémy était au stade samedi, en compagnie d’André-Pierre Gignac, (peut-être) son futur partenaire aux avant-postes. Gignac, justement, devrait parapher son contrat de cinq ans ce mardi, après la traditionnelle visite médicale. Les deux attaquants pourraient d’ailleurs revêtir pour la première fois le maillot marseillais dès dimanche face à Bordeaux. « Nous allons maintenant parler uniquement du terrain, espère le nouveau capitaine Steve Mandanda. Les arrivées de Dédé (Gignac) et Loïc (Rémy) vont stabiliser tout ça. On prend nos premiers points. C’était très important. Il faut rester solidaires et s’accrocher. Il ne faut pas s’enflammer. Ce n’est qu’un match.»

Le cas Ben Arfa

Avant de disputer ce classique du championnat de France, et tenter de s’imposer en Gironde pour la première fois en près de 33 ans, l’OM doit définitivement clore son mercato et le dossier Ben Arfa. Absent de l’entraînement depuis le 12 août dernier, le milieu offensif marseillais cherche un point de chute au Werder Brême, ou en Angleterre (Newcastle ?). A seulement huit jours de la fin du mercato, le temps presse. « Nous verrons demain (lundi). Mais si demain il n’y a rien, on pourra commencer à s’inquiéter», nous a confié le président Jean-Claude Dassier. Marseille aura cette semaine les réponses à nombre de ses questions. Le tirage au sort des poules de la Ligue des champions, ce jeudi à Monaco, lui donnera aussi le nom de ses adversaires.

Paul Basse avec Florent Germain à Marseille