RMC Sport

Martel : « Le match s’est arrêté à la 55e »

Gervais Martel

Gervais Martel - AFP

Gervais Martel, président de Lens, était remonté contre M.Rainville, l’arbitre de la rencontre Lens-PSG (1-3) qui a dégainé trois cartons rouges lors de la rencontre. Il regrette ces choix pour les supporters lensois qui avaient fait le déplacement du Pas-de-Calais jusqu’à Saint-Denis. « C’était un match qui allait être plié d’avance mais dans le foot, on reste toujours confiant. Et il s’est arrêté à la 55e minute, regrette-t-il. D’ailleurs après Paris n’a plus joué. C’était fini et c’est triste. Je ne vais pas encore prendre six mois de suspension comme il y a quelques années. Je suis triste parce qu’on avait annoncé un match à risques et il y a eu une ambiance normale et une rivalité entre les supporters lensois et parisiens. Il y a 25000 supporters lensois qui se sont déplacés et qui ont acheté un billet pour 45 et 7 minutes de match. Je suis triste pour eux, pour le spectacle et pour le foot. On a fait ce qu’on pouvait faire mais il n’y avait plus de match. On jouait à 9 contre 10. Heureusement il s’est calmé car j’ai cru à un moment qu’il jouait au jeu des sept familles. »

La rédaction avec MBo au Stade de France