RMC Sport

Martin : « J’ai toujours préféré la dernière passe »

Marvin Martin

Marvin Martin - -

A 22 ans, le jeune Sochalien est le meilleur passeur de L1 : huit passes décisives en dix-huit journées. Il est également le symbole d’une équipe sochalienne joueuse et ambitieuse, ce mercredi à Monaco (19h).

Marvin Martin, comment vivez-vous cette place de meilleur passeur de L1 ?

A titre personnel, c’est très bien mais je pense beaucoup plus de manière collective. J’ai toujours préféré réaliser la dernière passe plutôt que de marquer un but, même si marquer est toujours plaisant. C’est vrai que cette année, nous sommes bien offensivement, nous osons plus et nous avons peut-être un peu plus de réussite. Notre force vient sûrement du fait que nous travaillons dur et bien à l’entrainement. Dans cette bonne période, j’essaye de rester comme je suis. J’ai des gens autour de moi pour m’inciter à être sérieux parce que je ne l’ai pas toujours été avant. Aujourd’hui j’ai progressé et compris qu’une bonne attitude se ressent ensuite sur le terrain.

Dans quels secteurs du jeu pouvez-vous encore vous améliorer ?

D’abord au niveau physique, car même si je suis un petit gabarit (1,71m, ndlr), il me faudrait être un peu plus musclé pour rivaliser. Même si, comme on peut le voir avec les Barcelonais, le physique ne fait pas tout… Par ailleurs, je dois aussi travailler la finition. Faire des passes c’est bien, mais j’aimerais marquer un peu plus.

Comment voyez-vous votre avenir ? Pensez-vous à votre prochain club et à l’équipe de France ?

Etant de la région parisienne (à Paris, ndlr), le Paris-Saint-Germain était mon club de cœur durant mon enfance. Quand on est dans le milieu du foot, on ne porte plus autant d’attention aux autres, mais Paris reste un club qui fait rêver. C’est devenu pour moi un objectif. Jouer au Parc des Princes, alors qu’étant petit j’y étais en tribune, ça serait très grand pour moi. L’équipe de France ? Même si chaque joueur y pense, je crois être encore bien loin de tout ça. J’ai à travailler encore très dur pour espérer une sélection.