RMC Sport

Modesto : « L’arbitre m’a dit "ferme-la" deux ou trois fois »

François Modesto

François Modesto - AFP

Après la rencontre perdue à domicile par Bastia, ce mercredi contre Evian-Thonon-Gaillard (1-2), François Modesto s’est arrêté devant la presse et a fustigé l’attitude de Bartolomeu Varela, l’arbitre du match. « Après 19 ans de carrière, j’ai 36 ans, on me dit : "ferme-la". Un arbitre qui me dit "ferme-la" deux ou trois fois dans le match, c’est la première fois. Ça commence à me fatiguer parce que quand, nous, on parle mal à un arbitre ou quand, nous, on fait des gestes sur un terrain, on prend cher et c’est tout à fait logique. Et eux, ils ont le droit de faire ce qu’ils ont envie. Et ça, je ne suis pas d’accord. Là, à 36 ans, me faire "parler mal" par un arbitre comme ça, c’est la première fois que ça m’arrive. Et j’ai joué des matchs de Ligue des Champions, j’ai joué dans d'autres championnats et là je trouve qu’il va un peu trop loin. »

« M.Varela fait souvent fait son show »

Le défenseur du club corse a ensuite précisé que même Pascal Dupraz, l’entraîneur de l’ETG, s’était rendu compte de la situation : « Quand je suis par terre, M.Dupraz, s’avance et me dit : "François, reste tranquille parce qu’il est en train de vous mettre le feu". Même lui s’en est aperçu alors qu’il gagnait le match. (…) M.Varela fait souvent fait son show. Mais je n’ai que 19 ans de carrière, j’ai été arbitré par de grands arbitres, qui ont fait des finales de Coupe du monde. Sûrement que la commission va m’appeler et que je vais prendre trois ou quatre matchs mais moi je l’ai appelé Monsieur, je ne lui ai pas dit "ferme-la". »

Par ailleurs, une cinquantaine de supporters bastiais ont bloqué temporairement la sortie du vestiaire des joueurs et des arbitres, allumant notamment des feux de poubelles.

DG