RMC Sport

Monaco-PSG: Tuchel explique ce que les Parisiens ont rectifié

Après un nul difficile trois jours plus tôt au Parc des Princes (3-3), le PSG s’est baladé sur la pelouse de Monaco, mercredi, en match en retard de la 15e journée de Ligue 1 (1-4). De quoi ravir Thomas Tuchel, qui a constaté plusieurs changements notables dans la prestation de son équipe.

Remettre les pendules à l’heure. C’est la mission que s’était fixée le PSG à l’heure de se déplacer sur le Rocher, mercredi soir, trois jours après avoir été sérieusement bousculé par Monaco au Parc des Princes (3-3). Et pour ces retrouvailles express, les partenaires de Thigao Silva n’ont laissé aucun espoir à l’ASM. Au terme d’une rencontre à sens unique, les champions de France se sont facilement imposés grâce à un doublé de Kylian Mbappé, un penalty de Neymar et une reprise de Pablo Sarabia (1-4).

Une copie séduisante qui a ravi Thomas Tuchel. Après la rencontre, le coach allemand s’est félicité de la performance de ses joueurs. En soulignant quelques changements importants. "Il y a eu plus de management et de risques offensifs dans cette victoire, a-t-il déclaré. Notre contre-pressing a été bien meilleur. On a été plus courageux et plus soudés pour évoluer tous ensemble. Ce succès est mérité. Nous nous sommes créé plus d’occasions et plus de possibilités de marquer. L’équipe a été supérieure dans la possession. Les joueurs ont été très attentifs et impliqués."

"On peut jouer comme ça avec notre qualité offensive"

Interrogé sur son fameux système en 4-4-2, avec son quatuor de feu (Di Maria, Neymar, Mbappé, Icardi), Tuchel a laissé entendre qu’il en était clairement satisfait. "Je suis convaincu que cette structure est nécessaire. Le résultat de dimanche n’était pas qu’une question de structure. La différence est qu’on a été plus attentifs. Mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’on peut jouer des matchs comme ça avec notre qualité offensive. Tout le monde doit être impliqué." De quoi imaginer les "4 Fantastiques" au coup d’envoi des prochaines grandes échéances parisiennes? On s’en rapproche gentiment.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur