RMC Sport

Montpellier avance sur le dossier Maradona

Diego Maradona

Diego Maradona - -

Voir Diego Maradona intégrer le staff montpelliérain pourrait ne pas relever du domaine de l’impossible. Louis Nicollin a reçu ce mercredi un fax des représentants de l’Argentin, et un rendez-vous devrait être pris très prochainement entre les deux parties.

Il est bien sûr trop tôt pour savoir exactement sur quel pied danser dans cette rocambolesque affaire. Lentement toutefois, presque sûrement, la blague semble se diriger vers quelque chose qui mérite de plus en plus d’être pris en considération. Tout a en fait commencé il y a quelques semaines, lorsqu’un ami de Louis Nicollin lui assure que Diego Maradona souhaite travailler en France, et pourquoi pas à Montpellier, champion de France en titre. L’information prend corps aux yeux du président quand des premiers échanges de mails viennent confirmer cette rumeur.

L’entendre mentionner lundi sur l’antenne de RMC le nom de la légende argentine, sur le ton de la plaisanterie, n’avait donc rien d’innocent. Loulou mijotait quelque chose. Peut-être bien quelque chose d’énorme. Car depuis, tout s’accélère. Le représentant de Maradona nous a certifié l’intérêt sérieux, très sérieux même, de son illustre client. Et les premiers éléments tangibles apparaissent. Montpellier a ainsi reçu ce mercredi un fax l’enjoignant de confirmer qu’il est lui aussi intéressé. Ce que Nicollin s’est empressé de faire. La date d’un premier rendez-vous devrait être fixée vendredi. 

Nicollin : « Je suis prêt à le prendre comme conseiller »

Interrogé sur le sujet, le président héraultais s’amuse. « Moi je pars du principe que si M. Dupont ou M. Martin veulent entraîner Montpellier, je leur réponds automatiquement. Diego Maradona, par l’intermédiaire de son manager, aimerait entraîner Montpellier, je réponds pareil. C’est une question de politesse. Il faut être poli dans la vie ».

Même sans sa crête, Nicollin manie le second degré à la perfection. Entre deux boutades, les informations commencent malgré tout à filtrer. « J’ai peur du salaire, c’est tout. Autrement, pour le reste, il fera aussi bien que certains. Il connaît le football quand même. S’il demande le salaire de Michel Mézy (actuel conseiller de Nicollin, ndlr), je suis prêt à le prendre comme conseiller. Avec lui et Mézy, je serai bien encadré. Vendredi, on va savoir s’il vient avec son impresario, ou si c’est moi qui vais à Dubaï. Enfin moi… J’enverrai quelqu’un sûrement ».

Son attitude désinvolte a de quoi dérouter. Lui ne déroge pourtant pas à sa ligne de conduite. « Il y avait Beckham, maintenant il y a Maradona. Moi j’aime bien respecter les paroles. Ce jeune homme, enfin son impresario, nous a contactés. Eh bien on donne suite, c’est tout ! Je ne fais pas que rire parce que toutes les télés et les radios te parlent de ça comme si c’était quelque chose d’extraordinaire. Il n’y a rien d’exceptionnel. Enfin pour moi, personnellement. Ses maillots, je les ai tous. Donc il n’y a pas de problème ». Pas évident que sa collection de maillots légitime la présence de Maradona sur le banc pailladin. Mais ce qui est sûr, c’est que le mouvement est en marche. Et que Louis Nicollin, tout sourire, ne plaisante pas.

Alexis Toledano avec Julien Landry