RMC Sport

Nantes: Domenech chambre un journaliste de Téléfoot sur la perte des droits TV

Interrogé sur un éventuel regret d’avoir rejoint le FC Nantes cet hiver après le match nul des Canaris à Saint-Etienne (1-1) mercredi soir, l’entraîneur nantais Raymond Domenech a gentiment chambré un journaliste de Téléfoot, la chaîne du groupe Mediapro, en passe de céder définitivement ses droits TV pour la Ligue 1 et la Ligue 2.

Toujours pas de victoire pour Raymond Domenech avec le FC Nantes. En poste depuis six rencontres avec les Canaris, le successeur de Christian Gourcuff ne parvient pas à redresser un club en crise de résultats. "Il y a de la satisfaction sur le contenu, mais de la frustration sur le résultat final, a reconnu l’ancien sélectionneur des Bleus après le match nul obtenu face à Saint-Etienne (1-1) mercredi pour le compte de la 23eme journée de Ligue 1. Nous avons fait ce qu'il fallait pour gagner ce match, mais nous connaissions aussi la dimension physique de Saint-Etienne et les qualités des Stéphanois sur coups de pied arrêtés. Dans l'animation offensive, nous avons réussi à créer des choses que nous ne parvenions pas à faire jusque-là. La première étape, c'est de se dire que l'on se crée des occasions. Mais quand on a la possibilité de faire le break, il faut le faire... Mais ça ne se commande pas!"

-
- © -

"Je dis la même chose à ceux qui sont allés d’une chaîne à une autre"

Malgré un relatif optimisme après la prestation de ses joueurs dans le Chaudron, la situation du FCN, 17eme de Ligue 1, reste préoccupante. Sur Téléfoot, le journaliste Pierre Nigay, avec qui Raymond Domenech a travaillé lorsqu’il était consultant pour la chaîne L’Equipe, a demandé au coach nantais s’il avait des regrets. "Est-ce que parfois ça vous traverse l’esprit que vous n’auriez pas dû aller là-bas" lui a demandé le journaliste. Une question qui a d'abord fait rire Raymond Domenech.

Un brin chambreur, le technicien a ensuite osé le parallèle entre la situation du FC Nantes et celle de la chaîne du groupe Mediapro, qui a définitivement cédé ses droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2, avec une petite pique sur le ton de l'humour: "Je dis la même chose à ceux qui sont partis, qui sont allés d’une chaîne à une autre. Ils se posent la question aussi : est-ce que j’aurais dû y aller ou est-ce que je n’aurais pas dû y aller? On est à égalité Pierre. Moi je ne me le dis pas." Et Domenech de répondre plus sérieusement: "Je me dis que c’est un métier passionnant. Je le fais avec plaisir, avec envie, avec détermination. On va tout faire pour que ça marche." "J’aurais fait exactement la même réponse si vous m’aviez posé la question", a rebondi, amusé, le journaliste de la chaîne Téléfoot.

ABr