RMC Sport

Nantes-PSG : le film du match

-

- - -

Vainqueur 2-0 à Nantes, Paris reprend trois points d'avance sur Lyon et fait un nouveau pas vers le titre.

94' : FINI ! Paris reprend ses aises en tête du classement. Une mi-temps de feu, l'autre soporifique à souhait. Match moyen au final qui suffit largement au bonheur des Parisiens. On a cru un moment que Nantes allait en prendre cinq ou six, mais ce sont au final les Canaris qui ont assumé le rythme après la pause.

90' : Quatre minutes encore... C'est sans fin.

87' : Paris va donc reprendre ses trois points d'avance en tête. Sans plus.

84' : La fin approche. On sait très bien ce qu'il va se passer jusqu'à la fin : rien...

82' : Happy Birthday !

80' : Si vous l'ignorez, sachez que Nkoudou répond au doux prénom(s) de Georges-Kévin. Ephéméride le 36 mars.

79' : Et jaune pour Motta. Il sera suspendu à Montpellier, comme Verratti. Oups.

78' : Il manque deux buts à Paris pour se hisser à hauteur de Lyon en termes de différence de buts.

76' : Cabaye remplace Verratti, sous les sifflets. Tout le contraire pour Nkoudou.

73' : La Beaujoire chante à tue-tête, en revanche. C'est déjà pas mal.

70' : Paris ne force pas. Et Nantes n'a pas vraiment les moyens de porter (ceux sont eux qui font le jeu, cela dit).

67' : Cette fois, Cavani la joue altruiste. Il file à droite du but, et passe à l'aveugle dans l'axe où il n'y a... personne. MAUVAISE REPONSE EDINSON !

64' : Corner nantais. On se "régale".

63' : Rzzzzzzzzzzzzzzz

60' : Il ne se passe plus grand-chose. Même pas un loupé de Cavani ou une petite tête nantaise.

57' : Paris gère, tranquille.

54' : Quel pantouflard !

51' : Rabiot remplace Matuidi, qui a déjà couru ses 22 km habituels en 50 minutes.

50' : Pas évident, même après ralenti. Cissokho intervient à la limite, ça peut se siffler, ça peut se laisser jouer. Très mignonne l'explication entre les deux joueurs. Ibra finit par en rire.

49' : Ibra s'effondre dans la surface, M. Buquet laisse jouer. J'attends le ralenti pour vous dire.

47' : Bessat frappe de très loin, et ça passe très loin. Logique, en somme.

46' : C'est reparti.

Pour vous faire patienter à la pause... L'explosion de la vitre est impressionnante.

45'+1 : MI-TEMPS ! 2-0 on ne peut plus logique pour Paris, qui aurait pu en mettre cinq. Nantes a eu quelques occases, mais on ne va pas se mentir, c'est une soirée très compliquée pour les Canaris. Les Parisiens sont vraiment bons.

45' : Le cachou d'Ibra ! Il a du champ, et en profite pour armer une lourde frappe des 20 mètres. Trop centrée, Riou peut boxer. Il avait pourtant tout le temps pour mieux la placer.

42' : Encore une TÊTE nantaise, elle est superbe ! Bedoya la smashe bien et Douchez se détend pour un arrêt très classe.

42' : Messieurs les Nantais, vous qui ne jouez que de la tête, le diagnostic est sans appel : il faut changer de sport (non, ce n'est pas du ping-pong).

39' : Tête de Vizcarrondo, sur corner. Au-dessus. Les Nantais prennent tout dans les airs...

36' : Jaune pour Verratti, légèrement emporté par son élan. Rien de méchant.

34' : Oui, mais quoi ?

33' : ON DEMANDE LA DEFENSE NANTAISE SUR LA PELOUSE ! Pastore sert Ibra à la limite du hors-jeu (alignement calamiteux), le drapeau se lève, à tort, mais sans regret pour Paris vu que le Suédois n'ajuste pas du tout son ballon pourtant joliment piqué.

31' : BUT DE MATUIDI !!! Ca c'est un vrai attaquant ! Trouvé par Motta devant la surface, Ibra contrôle et sert son milieu en profondeur, dans un tempo parfait. Sans contrôle, Matuidi ajuste Riou d'un tir chirurgical, des 12 mètres. Très très propre. 2-0 pour Paris.

31' : Douchez capte bien sur une tête d'Audel, après un coup franc excentré botté par Veretout.

30' : 55% de possession pour Paris. J'aurais dit plus, si vous voulez tout savoir.

27' : Jaune pour Djilobodji, après une faute sur Matuidi.

26' : Paris reste sous la menace malgré ses quatre très grosses occasions depuis le but.

24' : Euh... ça ne s'arrête jamais dans ce match ! Coup sur coup, deux centres passent devant la cage de Douchez sans que personne n'intervienne. Etrange.

23' : Bonne frappe de Veretout, des 20 mètres, qui souffle à droite du poteau.

22' : Enorme occasion pour Pastore ! Depuis la droite, Ibra trouve l'Argentin en retrait. Son contrôle, légèrement dos au but, est une merveille et lui offre une superbe situation, en mettant Djilobodji dans le vent. A moins de 10 mètres, à droite du but, il croise son tir et voit Riou sauver encore les meubles. Ca chauffe.

21' : Le début de match de Cavani...

19' : Action nantaise ! Je ne l'avais pas vu venir... Depuis la gauche, Bedoya adresse un centre parfait que Gakpé coupe de la tête au premier poteau. Sa reprise est bonne mais Douchez se détend et capte avec classe. Belle action, bel arrêt.

16' : Diagnostic sans appel : Cavani n'arrive à marquer que quand Van der Wiel tire avec lui. Pas pratique pratique son affaire.

-
- © -

14' : CAVANI... CROQUE ! Ibra, pas ingrat, sert magnifiquement son partenaire en profondeur, entrée de surface, sur la gauche. Contrôle un peu long qui permet à Riou de jaillir et de contrer la frappe du gauche. Nantes est dans le dur de chez dur.

13' : Les Parisiens sont radieux. Motta fait même en grand pont. La honte !

12' : CAVANI CROQUE ! Sublime passe en profondeur de caviarman Pastore. L'Uruguayen file au face-à-face, légèrement sur la droite, et voit son tir détourné par Riou. Ibra était en soutien, s'il la lâchait, c'était but. Il s'est immédiatement excusé, il n'avait pas vu la pourtant visible truffe du Suédois qui arrivait dans son dos.

10' : Ca y est, première séquence nantaise. Inoffensive, mais les deux passes de rang sont atteintes.

8' : 13e but de la saison pour Cavani. Pas si mal.

6' : Le but est accordé à Cavani. Et Nantes cherche toujours la balle.

5' : Voilà voilà...

-
- © -

3' : BUT DE PARIS !!! A droite de la surface, Ibra se retourne, frappe... Cavani contre puis reprend à bout portant... en même temps que Van der Wiel, qui venait de contrôler de la poitrine. Ils tirent à deux, impossible de savoir qui a marqué ! 1-0 pour Paris.

2' : 1'54 de jeu, Nantes n'a pas touché un ballon et commet sa première faute. Dur.

1' : C'EST PARTI ! BON MATCH !!!

21h00 : Tout le monde est en place. Nantes est en jaune, Paris en bleu, Douchez et la pelouse en vert, l'arbitre en mousse, Riou en bleu et le ballon en jaune. Vous y êtes ?

20h58 : Les mathématiciens du PSG ont une théorie.

20h55 : Coup d'envoi dans cinq minutes, d'après une source proche du dossier.

20h51 : Ruddy Buquet est au sifflet ce soir.

20h48 : ...

20h46 : Miaou.

20h43 : Les canaris d'élevage sont habituellement jaunes, avec les extrémités blanches. Aussi évoque-t-on le « jaune canari ». Mais il existe de nombreuses variantes. Le canari peut-être divisé en deux grandes catégories le canari lipochrome et le canari mélanique.

20h40 : Le Javier vient.

20h37 : Deuxième enseignement de ces compos : Douchez est là, il y aura donc des buts. Ibra est là, il y aura donc des penalties. Bessat est là, il y aura donc des chauves.

20h35 : Premier enseignement de ces compos : les numéros de Nantes additionnés s'élèvent à 128. Ceux de Paris à 140. La triplette Van der Wiel-Verratti-Pastore fait très mal.

20h33 : Bon ben... Lavezzi célébrera sur le banc.

-
- © -

20h30 : Salut à tous. Lavezzi a 30 ans aujourd'hui, on ne peut que se régaler. Coup d'envoi dans 30 minutes. En piste !