RMC Sport

Nasri : « Etre plus efficace »

Samir Nasri veut gagner en efficacité

Samir Nasri veut gagner en efficacité - -

Après une première partie de saison gâchée par les blessures, Samir Nasri estime qu’il doit gagner en efficacité et en maturité.

Samir, comment vous sentez-vous avant la reprise du championnat ?
Je me suis bien reposé durant ma semaine de vacances. En faisant l’impasse sur le match de Coupe de Franc face à Beauvais, j’ai pu effectuer un travail spécifique. J’ai travaillé le foncier pour tenir le coup durant cette deuxième partie de saison. Je regrette vraiment toutes ces blessures qui m’ont gâché mon début de saison. Jusque là, ma progression a été linéaire. D’un autre côté, ces pépins physiques m’ont permis de grandir mentalement. Aujourd’hui, il me reste à devenir plus décisif parce qu’au poste que j’occupe, on se doit de marquer beaucoup plus de buts. Parfois, j’ai envie de faire du beau jeu alors qu’il faudrait que je sois beaucoup plus efficace.

Quel regard portez-vous sur votre rôle à l’OM ?
Je pense avoir franchi un palier l’année dernière. Aujourd’hui, je me sens capable d’assumer le jeu de mon équipe. A 20 ans, on n’est plus tout jeune. On commence quand même à avoir une certaine expérience. On se doit de répondre aux attentes de tout le monde.

Comment se passe votre entente sur le terrain avec Niang et Cissé ?
Ils ont les mêmes qualités mais ils ont un style de jeu différent. Mamadou (Niang) aime bien recevoir le ballon dans les pieds alors qu’avec Djibril (Cissé), c’est plus en première attention. Mais c’est à moi de m’adapter. L’année dernière, ça s’est très bien passé avec Djibril. Il faut donc retrouver ces automatismes.

Etes-vous satisfait du recrutement effectué par l’OM depuis le début du mercato ?
Oui. A l’entraînement, tout se passe bien avec les nouveaux joueurs. Ils se sont très bien intégrés. Maintenant, je pense qu’il nous manque un deuxième attaquant. Nous n’avons plus que Djibril en attaque à cause de la CAN. Je ne le souhaite pas mais si Djibril rencontre un problème physique, ça deviendra très difficile pour nous.

Quels rapports avez-vous avec Eric Gerets ?
Au début, Eric Gerets est arrivé avec sa rigueur. Il ne connaissait pas l’effectif. Il s’est donc éloigné pour observer le groupe et comprendre le fonctionnement de chacun. Cette rigueur est toujours présente mais aujourd’hui, il est beaucoup plus ouvert, il rigole souvent avec nous. C’est vraiment quelqu’un de très intelligent. Il sait comment maintenir un climat de concurrence dans le groupe.

Vous êtes très proche de Karim Benzema. Comme lui, vous souhaitez rester dans votre club encore un bon bout de temps avant de vous envoler pour l’étranger ?
Karim est champion de France depuis deux ans. Il le sera sûrement une troisième fois cette année. Il dispute chaque saison la Ligue des Champions. Pour un jeune joueur, c’est très important. Il peut ainsi progresser. Le jeu de Lyon tourne autour de lui, c’est donc plus facile de s’épanouir et d’acquérir une certaine maturité dans ces conditions.

Vous souhaitez donc que l’OM se donne les moyens de jouer la Ligue des Champions chaque année…
Oui, c’est un peu ça. Il faut aussi penser à sa carrière. Pour le moment, je n’ai pas la tête à ça. Mais au mois de juin, je vais peser le pour et le contre. Partir à l’étranger pour cirer le banc, ça ne m’intéresse pas. Je ne vais donc pas faire n’importe quoi. Ce qui est certain, c’est que rien n’est définitif pour l’instant.

Retrouvez toute l'actualité de la Ligue 1 (cliquez ici)

La rédaction-Luis Attaque