RMC Sport

Niang : « On est des chasseurs »

Niang : "On est à l'affût d'un faux-pas de Nancy."

Niang : "On est à l'affût d'un faux-pas de Nancy." - -

Après quatre matches sans succès, toutes compétitions confondues, Niang et Marseille ont retrouvé le goût de la victoire à Lorient (2-1). Un réveil qui relance les Phocéens dans la course à la troisième place.

Mamadou, après le faux-pas contre Sochaux la semaine dernière, Marseille a gagné ce soir à Lorient, là où toutes les cylindrées du championnat s’étaient cassé les dents…
C’est un bon résultat aux vues des résultats d’hier (samedi) soir. On savait que si on faisait un bon résultat ici on repartait avec trois points. Ça n’a pas été facile, comme on perdait 1-0 à la pause. C’était difficile d’encaisser ce penalty, mais on est revenu en seconde période avec de la hargne, on a bien joué au ballon, et on a mérité de revenir au score et de prendre les trois points.

Ce penalty ne vous a pas plu…
Non, parce qu’on voit de loin que le Lorientais (Ulrich Le Pen) tient Lorik dès le départ. Lorik lève les bras pour montrer à l’arbitre qu’il est tenu. Mais à la fin, l’arbitre donne l’avantage aux joueurs lorientais. Pour moi, c’est une injustice.

Vous reprenez espoir dans la course à la troisième place…
La course a démarré depuis longtemps. On essaie de prendre le maximum de points. On était déçu d’avoir fait un faux-pas la semaine dernière contre Sochaux. On a su se rattraper ce soir, c’est très bien.

Avec le visage montré en seconde période, vous pouvez-être optimiste pour la troisième place…
On a vu que quand on joue au ballon c’est beaucoup mieux que de balancer loin devant. On a su remonter la balle par de bons enchaînements, c’est ce qui nous a permis de faire reculer Lorient. Mais Nancy aussi est une équipe très solide qui fera tout pour ne pas lâcher leur 3e place. Marseille est dans la position du chasseur. On attend le faux-pas de Nancy, en espérant prendre le maximum de points de notre côté. On a les crocs et on ira jusqu’au bout pour aller la chercher cette place qualificative pour la Ligue des Champions.

La rédaction - Loïc Lach'