RMC Sport

Nice-Rennes : Ben Arfa rapproche Nice du podium

Le festival Ben Arfa

Il a rentabilisé le prix des places à lui tout seul. C’est peu dire que l’Allianz Riviera s’est régalée ce dimanche devant le show d’Hatem Ben Arfa. Auteur d’un triplé retentissant, le magicien de 29 ans a fait vivre un enfer à la défense de Rennes. Un penalty imparable (33e), une frappe croisée du droit (41e) et une autre du gauche (56e). 3-0. Net et sans bavure. Le tout en 73 minutes, entre dribbles supersoniques et remises inspirées. Merci Hatem. Le voilà désormais deuxième du classement des buteurs, à égalité avec le Lyonnais Alexandre Lacazette (16). En espérant que Didier Deschamps était devant sa télé cet après-midi.

Nice confirme son séduisant visage…

Si cette saison de Ligue 1 n’a pas toujours été passionnante, ce n’est pas la faute de l’OGC Nice. Emmenés par le génie de Ben Arfa, les Aiglons ont multiplié les matches convaincants ces derniers mois. Ce carton face au Stade Rennais s’inscrit dans cette lignée. Avec son trident Mendy-Seri-Koziello, le collectif du Gym a largement pris le dessus sur les troupes de Rolland Courbis. Une situation à mettre au crédit de Claude Puel. Avec des moyens limités, le coach de 54 ans a su monter une équipe séduisante et audacieuse. Peut-être la plus sexy de notre championnat derrière le PSG.

… et se rapproche du podium

C’est une victoire qui pourrait peser lourd à l’heure de faire les comptes. En remportant ce match, Nice a doublé Rennes au classement et s’est rapproché du podium. Les Aiglons sont désormais quatrièmes, à deux points de Lyon (2e) et Monaco (3e), avec une meilleure différence de buts que l’ASM. De quoi lorgner avec gourmandise une qualification en Ligue des champions. Au moins pour le tour préliminaire. Il faudra pour ça confirmer dans les prochaines semaines. Il reste cinq matchs pour y parvenir. En commençant dès vendredi prochain avec un déplacement à Lyon qui vaut déjà de l’or.

L’attaque de Rennes muselée

Ousmane Dembélé réalise une saison magnifique. Et il va sans doute affoler les compteurs dans les prochaines années. Mais sur ce match, l’attaquant du Stade Rennais n’a pas réussi à se montrer dangereux. Malgré quelques gestes de classe et une envie certaine, l’attaquant de 18 ans est tombé sur une défense de Nice intraitable. Idem pour Yoann Gourcuff, peu influent dans l’entrejeu et incapable de créer des différences. En préférant le jeune Jérémie Boga à Giovanni Sio en pointe, Rolland Courbis avait tenté un coup. Mais il n’a pas été récompensé par la prestation sans relief de son joueur de 19 ans.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur