RMC Sport

Nice se régale à Lille

Renato Civelli et les Niçois

Renato Civelli et les Niçois - -

Grâce à des buts de Civelli et Maupay, l’OGC Nice s’est imposé 2-0 à Lille, ce dimanche, lors de la 21e journée de Ligue 1. Sur un nuage, le club azuréen est 4e à six points de l'OM (3e).

Irrésistibles, ces Niçois ! Une semaine après avoir atomisé Valenciennes (5-0) au stade du Ray, le Gym a confirmé son incroyable forme du moment en allant dominer Lille (2-0), sur sa pelouse, grâce à un but de la tête de son défenseur central Renato Civelli (75e) et un plat du pied du jeune Neal Maupay (88e). Un succès qui s’est donc dessiné en fin de rencontre mais qui est tout sauf volé. Car les Lillois sont bel et bien rentrés dans le rang. Incapables de mettre le feu devant les buts d’Ospina en dehors de rares tentatives de Payet, les hommes de Rudi Garcia concèdent leur deuxième défaite de la saison à domicile.

« On joue 120 minutes contre Saint-Etienne (mercredi en demi-finale de la Coupe de la Ligue), on ne se qualifie pas et aujourd'hui, on perd, c'est dur, soupire le technicien nordiste. Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs de la 1ere à la 77e minute, mais après, ils ont lâché. A part Dimitri Payet, personne ne pouvait décanter la situation. Quand il n'est pas en réussite, c'est toute l'attaque qui boîte. » Voilà désormais les Dogues à six points du podium. Les courageux spectateurs du Grand Stade, aussi chambreurs que nostalgiques, ont carrément scandé les noms des anciennes gloires lilloises, parties au compte-goutte ces derniers mois.

Puel : « On s'est fait plaisir »

De Hazard à Landreau en passant par Sow, Gervinho ou Rami, à Lille, on regrette déjà un glorieux passé pas si lointain…« Le public est très frustré avec le départ de beaucoup de cadres, commente Rudi Garcia. Notre effectif doit cependant faire mieux, même si on doit être à mon sens moins exigeant. » Pour Nice, en revanche, ce début d’année 2013 ressemble à un rêve éveillé. Toujours aussi hargneux et volontaires, les joueurs de Claude Puel surfent sur une vague qui les emmène vers les premières places du classement. Qui l’eût cru ? Après 21 journées de championnat, Nice, 4e à six points de l'OM, 3e, titille les meilleures écuries du championnat.

« Ce n'était pas un match plein mais c'est bien aussi de gagner comme ça, se réjouit Puel. On a bien corrigé d'une mi-temps à l'autre. C'est un très, très bon résultat face à un prétendant aux trois premières places. C'était un match charnière pour les Lillois. Nous, on s'est fait plaisir. On joue pour ça, on ne vise pas les trois premières places. Ce soir, on est juste heureux. » Pour une fois, la réussite niçoise ne porte pas la griffe de son buteur, Cvitanich, muet au Grand Stade, mais de son intraitable défenseur, Renato Civelli, auteur de sa 3e réalisation de la saison. Le juvénile Neal Maupay, 16 ans et déjà deux buts au compteur, a lui aussi contribué à ce beau succès. Dans une semaine, place aux Girondins, pour un sommet du championnat inattendu.

Aurélien Brossier