RMC Sport

Nouvelle révolution à Monaco

Guy Lacombe limogé

Guy Lacombe limogé - -

La défaite samedi soir face à Chambéry (CFA2) en 32es de Coupe de France a été celle de trop pour les dirigeants de Monaco. Ces derniers ont pris lundi la décision de limoger Guy Lacombe.

Le couperet est tombé sur Guy Lacombe. La défaite concédée samedi soir à Chambéry (1-1, 2 tirs aux buts à 3) en 32e de finale de la Coupe de la France lui aura donc été fatale. Selon nos informations, la décision avait été validée dans le week-end. Les ultimes négociations ont été scellées lundi. Les décideurs monégasques avaient déjà été très proches d’écarter Guy Lacombe mi-décembre après la défaite survenue à domicile face à Saint-Etienne avant de lui laisser finalement deux matchs qu’il avait réussi à négocier tant bien que mal (nul à Paris et victoire contre Nancy).

Mais Laurent Banide, avant ces deux matchs, avait déjà été approché. Les dirigeants avaient ensuite fait marche arrière. Mais au fond d’eux, ils n’étaient pas convaincus par le fait de maintenir l’ancien coach du PSG et attendaient le premier faux pas pour l’écarter. La manière notamment dont les cas Mbokani et Alonso ont été gérés n’a fait qu’accentuer le divorce entre Lacombe et ses dirigeants.

Banide veut au moins deux joueurs

D’autant qu’aucune solution de remplacement n’a encore été trouvée, surtout vu les demandes de Lacombe. Ce dernier exigeait en effet les signatures de Benoît Pedretti et de Kevin Gameiro. Deux joueurs hors d’atteintes financièrement. Laurent Banide va en tout cas réincorporer ces deux joueurs dans son groupe. Mais leur sort, notamment celui de Mbokani, reste malgré tout incertain. Banide préféré à Jean Petit, qui avait pourtant de forts partisans au sein du club, hérite d’un chantier important. Trois ans et demi après son départ où il avait refusé de prolonger sous prétexte qu’on ne lui donnait pas le staff à ses côtés qu’il voulait, il revient par la grande porte.

Pour Guy Lacombe, le coup est rude. A six mois de la fin de son contrat qui n’aurait pas été prolongé, il ne s’attendait pas à une telle désillusion. Mais il n’a pas été plus surpris par la décision prise à son encontre. Reste à savoir si cette énième révolution permettra à Monaco de s’en sortir et d’assurer son maintien. Banide espère l’arrivée d’au moins deux joueurs pour relancer la machine. L’un d’entre eux pourrait être l’attaquant international hondurien, Georgie Welcome, qui est sur les tablettes de plusieurs clubs anglais.