RMC Sport

OL : l’infirmerie n’est pas un problème pour Gourcuff

Yoann Gourcuff à l'échauffement.

Yoann Gourcuff à l'échauffement. - DR

Une fois de plus ce samedi, Yoann Gourcuff ne fera pas partie du groupe lyonnais, qui se déplace à Caen pour la 36e journée de Ligue 1. Une absence confirmée ce matin, en conférence de presse, par Hubert Fournier. Mais peu importe, l’ancien Milanais semble garder la côté sur le marché des transferts.

Yoann Gourcuff aura-t-il encore l’occasion de porter le maillot de l’OL avant la fin de saison ? A trois rencontres du terme du championnat, le milieu de terrain vient déjà de griller un joker. Il ne sera donc pas du déplacement de son équipe à Caen pour l’antépénultième journée. Un « sujet sensible » pour l’entraîneur Hubert Fournier, qui a annoncé la nouvelle ce matin, en conférence de presse.

Seize blessures et vingt-trois matches disputés dans leur intégralité en cinq ans… A l’heure de faire les comptes, et malgré quelques éclats de génie, le bilan de Yoann Gourcuff ne pèse pas bien lourd dans la balance. A vrai dire, depuis sa sortie du terrain contre Nice le 21 mars dernier, sans un regard pour son staff, les relations avec son entraîneur se sont nettement tendues. Alors que l’international Français arrive en fin de contrat en juin, cette tension a encore été palpable ce jeudi en conférence de presse.

Fournier se retranche derrière le secret médical

Au moment d’aborder la convalescence de son joueur, Hubert Fournier s’est montré ferme et concis, se contentant d’un laconique « Y a toujours un espoir dans la vie » quant aux chances du milieu de terrain de rejouer cette saison. Se montrant beaucoup plus loquace sur les blessures de Njie et Bisevac -qu’« il faut parfois freiner » tellement il est en avance sur son programme de retour- l’entraîneur s’est réfugié derrière le secret médical pour esquiver le dossier Gourcuff : « Il poursuit sa ‘réathlétisation’ et sur l’aspect médical, je respecte le secret qui doit l’entourer ». Jolie pirouette !

Bien que Jean-Michel Aulas affirme ne pas fermer la porte à une éventuelle prolongation du plus gros salaire du club, on a du mal à y croire, et ça sent donc le clap de fin pour Gourcuff à Lyon.

Rennes, Bordeaux et « des grands clubs étrangers »

Paradoxalement, celui qui est arrivé en grandes pompes à l’été 2010 ne manque pas d’opportunités pour rebondir. C’est ainsi que Rennes (son club formateur) et Bordeaux (le club qui l’a pleinement révélé) sont sur les rangs pour accueillir leur ancien joueur. L’entraîneur breton, Philippe Montanier, n’est pas insensible aux qualités du meneur de jeu, déclarant que « Gourcuff intéresse tout le monde ». Même son de cloche chez son ex-coéquipier en Gironde, Grégory Sertic, qui milite pour un retour de son ami dans le club au scapulaire : « Ça sera à lui de décider mais il est le bienvenu. Avec le nouveau stade, il y a tout pour lui, tout pour qu’il soit heureux ». Et de poursuivre « Il sera très bien ici, il retrouverait sa petite famille ».

De son côté, son avocat Didier Poulmaire affirme régulièrement que « des grands clubs étrangers » viennent aux nouvelles pour son client. Info ou intox ? Réponse dans les prochaines semaines.

Aymeric Malonga