RMC Sport

OM-ASSE: le message fort de Garcia aux cadres laissés sur le banc

C'est en ayant laissé plusieurs cadres sur le banc que l'OM a battu Saint-Etienne ce dimanche (2-0), en clôture de la 27e journée de Ligue 1. Un quatrième succès en cinq matchs pour Marseille, qui n'empêche pas Rudi Garcia de garder l'intégralité de son groupe mobilisé.

Dimitri Payet, Luiz Gustavo, Kevin Strootman et Adil Rami étaient sur le banc ce dimanche, lors de la victoire de l'OM contre Saint-Etienne (2-0) en clôture de la 27e journée de Ligue 1. Rolando, lui, n'était pas sur la feuille de match. Le résultat et le contenu satisfaisant de la rencontre donne raison à Rudi Garcia. Mais le technicien veut garder son groupe mobilisé dans son ensemble, même si certains voient leur temps de jeu se réduire.

"Ils n'ont pas perdu 1% de leur importance"

"J'espère bien qu'ils ne sont pas contents, explique l'entraîneur en conférence de presse. En tout cas, c'est ce qu'ils me montrent à l'entraînement, par le travail. A eux de pousser la porte de l'équipe. Encore une fois, pour mettre les choses bien au clair, ils n'ont pas perdu 1% de leur importance dans le groupe. Ce n'est pas parce qu'ils jouent moins que je ne les sollicite pas, qu'ils ne sont pas importants, qu'ils n'ont pas la légitimité pour intervenir sur le groupe."

Rudi Garcia les invite à poursuivre dans ce comportement irréprochable affiché, qui bénéficie à tous. "J'attends ça d'eux, de tous, de Dimitri, Luiz, Rolando, Adil, Kevin... ils sont tous très importants, insiste le coach. Et s'il y a de bons résultats, c'est parce qu'ils continuent à encourager leurs coéquipiers, à pousser, à conseiller. Et à élever le niveau de l'entraînement. Les autres élèvent le niveau en compétition donc c'est intéressant."

Apolline Bouchery avec F.Germain