RMC Sport

OM : avant Paris, la menace des cartons

Marcelo Bielsa (OM)

Marcelo Bielsa (OM) - AFP

Marcelo Bielsa, l’entraîneur de l’OM, a laissé entendre vendredi qu’il reconduirait probablement son onze-type à Lyon pour le match de clôture de la 11e journée de Ligue 1. Et tant pis si Jérémy Morel, Nicolas Nkoulou ou André Ayew, tous menacés par une suspension pour le choc contre le PSG, écopent d’un avertissement à Gerland…

Fidèle à sa méthode, Marcelo Bielsa ne devrait pas révolutionner son onze de départ pour le sommet de la 11e journée de Ligue 1 dimanche à Lyon (21h). Vendredi en conférence de presse, l’entraîneur argentin de l’OM a clairement laissé entendre qu’il reconduirait l’équipe qui a battu Toulouse (2-0) le week-end passé, égalant le record du club de victoires consécutives en championnat (8). « Je réponds la même chose que d’habitude, même s’il reste encore deux entraînements et que ce n’est donc pas très prudent de dire cela », a confié l’Argentin lorsqu’on lui a demandé s’il allait encore une fois aligner la même équipe.

Guère adepte du turnover, El Loco aurait pourtant une bonne raison de faire quelques changements dans le Rhône. A Gerland, trois de ses indéboulonnables titulaires, Nicolas Nkoulou, Jérémy Morel et André Ayew, seront sous la menace d’une suspension. Si l’un de ces trois Phocéens est averti contre Lyon, il manquera automatiquement le choc face au Paris Saint-Germain, le 9 novembre au Parc des Princes.

Bielsa : « Je dis aux joueurs de faire très attention à ne pas donner de coups »

Si cette perspective n’est pas trop handicapante pour le milieu de terrain ghanéen, elle s’avère beaucoup plus problématique pour l’un des deux défenseurs centraux. Car elle pourrait en effet conduire Marcelo Biela à titulariser au Parc l’inexpérimenté Stéphane Sparagna (19 ans – 3 matches en L1), le Brésilien Doria, encore novice en France, ou l’ex-lofteur Rod Fanni, plus à l’aise au poste d’arrière droit. A moins qu’il ne fasse reculer d’un cran Romao, comme en début de saison.

Quoi qu’il en soit, seule la victoire à Lyon intéresse Marcelo Bielsa. Et cette menace ne l’amènera certainement pas à changer sa ligne de conduite vis-à-vis des trois joueurs « menacés ». « Je ne vais pas aborder cela de façon différente par rapport aux autres matches, prévient-il. Avant chaque rencontre, je dis aux joueurs de faire très attention à ne pas donner de coups. Et je dis la même chose sur les actions antisportives. Pour moi, on se prépare en pensant seulement au match qui vient. Pas à celui d’après. » 

AB avec YP