RMC Sport

OM: Boudjellal n'a senti "aucune haine" de la part des supporters

Dans une interview à Var-Matin, Mourad Boudjellal a confirmé qu'une offre de rachat de l'OM serait formulée cette semaine et s'est réjoui de sa rencontre avec les supporters lundi.

Mourad Boudjellal s'est de nouveau exprimé dans la presse pour évoquer le projet de rachat de l'Olympique de Marseille qu'il porte avec l'homme d'affaires franco-tunisien, Mohamed Ayachi Ajroudi. Dans une interview à Var-Matin, l'ancien président du Rugby Club Toulonnais répète qu'une offre sera bien formulée cette semaine à l'actuel propriétaire Frank McCourt.

"L’offre sera déposée cette semaine"

"L’offre sera déposée cette semaine, mais je vais couper le son et l’image car on va rentrer dans le secret des affaires, confie Boudjellal. Et puis je ne suis pas un Eyraud, ce n’est pas moi qui ferai le chèque. J’ai simplement été sollicité pour participer à cette aventure et, si ça devait aboutir, je deviendrais effectivement président. En tout cas, je me suis rendu compte qu’il y avait une attente énorme et que nous avions la faveur des suffrages."

"Je n’ai senti aucune haine"

Il est également revenu sur sa rencontre avec les supporters marseillais, lundi. Avec un but: comprendre les divergences avec les fans de Toulon, où il pourrait devenir président du club de football, le Sporting, en cas d'échec du projet de rachat de l'OM.

"J’ai pris la température et, surtout, je voulais comprendre d’où l’antagonisme entre Toulon et Marseille venait, a-t-il expliqué. J’ai eu quelques réponses. Comme un Toulonnais, c’est un Marseillais en colère. Ou c’est parce qu’on se ressemble trop. En tout cas, je n’ai senti aucune haine. Mieux même, certains m’ont avoué qu’ils rêveraient d’un derby où ça se chambre. Ce qui est indispensable, ça fait partie du folklore." Il aimerait rapprocher les groupes rivaux des deux villes.

Selon L'Equipe, Boudjellal a réuni plusieurs représentants des principaux groupes de supporters, des MTP, des Fanatics et Rachid Zeroual, patron des South Winners, dans un hôtel de la région marseillaise. "Je les ai sentis méfiants vis-à-vis de moi, de l’offre qu’on porte, avait-il confié à l'issue de cette rencontre. On ne s’est pas embrassés sur la bouche mais sincèrement, les échanges ont été courtois. Si je les ai rassurés? Je n’en sais rien. Je n’ai pas de légitimité pour l’instant."

NC