RMC Sport

OM : dix choses à savoir sur Mohed Altrad

-

- - AFP

Mohed Altrad, président du MHR, confie ce vendredi sur BFM Business qu’il est intéressé pour la reprise de l’OM. Une potentielle nouvelle ligne sur le CV de l’homme d’affaires, dont la vie s’apparente à un véritable conte de fées.

Une date de naissance tirée au sort

Né dans le désert syrien au sein d’une famille de Bédouins, Mohed Altrad ne connaît pas sa date de naissance. Venu au monde entre 1948 et 1955, Altrad a seulement indiqué 1951 sur son passeport. La date du 9 mars a ensuite été tirée au sort avec ses cinq enfants.

A l’école en cachette

Né d’un viol, Altrad voit sa mère être répudiée par son père, chef de tribu, puis décéder dès son plus jeune âge. Interdit d’école par sa grand-mère, Altrad s’y rend en cachette et apprend à lire seul. Pas de quoi l’empêcher de devenir le meilleur lycéen d’Alep (Syrie) et d’obtenir son bac à 17 ans.

Il voulait être pilote de chasse

Mohed Altrad voulait être pilote de chasse. Mais le jour où il devait partir en Ukraine pour le devenir, on lui a dit que le programme était terminé. Il avait alors le choix entre être instituteur en Syrie ou continuer ses études en France. Il a choisi la France.

A Montpellier sans le sou

A son arrivée en France il y a 46 ans, avec seulement 200 francs en poche, Altrad se contente d’un repas par jour. Le jeune homme, qui ne parle alors pas un mot de français, décrochera plus tard un diplôme d’ingénieur à Montpellier et un doctorat en informatique à Paris.

Entrepreneur de l’année 2015

S’il n’y connait rien en matière d’industrie, il rachète une PME en faillite spécialisée dans les échafaudages en 1985. Trente ans plus tard, son entreprise est leader européen du secteur. Nommé entrepreneur français de l’année en 2014, Altrad s’est vu décerner le prix mondial de l’entrepreneur de l’année le 6 juin 2015, par le groupe d’audit Ernst & Young. Une première pour un Français.

Sa photo à Times Square pendant une semaine

Après son prix d’entrepreneur de l’année 2015, François Hollande l'a reçu en tête-à-tête à l'Élysée et Barack Obama l'a invité au Kenya. Sa photo est restée affichée une semaine à Times Square, à New York.

Une fortune d’1,2 milliard d’euros

1,2 milliard d’euros. Il s’agit de la fortune de Mohed Altrad en 2015 d’après Challenges. De quoi pointer au 54e rang en France. Selon Forbes, celui qui s'intéresse à l'OM est 1 694e au niveau mondial.

Un dirigeant patient…

En 2011, Altrad investit 2,4 millions d’euros dans le MHR et en devient l’actionnaire principal. L’homme, qui a commencé par assainir les finances du club de rugby, est du genre patient et méthodique. « Je suis arrivé dans ce milieu sur la pointe des pieds et je n’ai pas envie de tout casser. Je n’ai pas envie de tout chambouler. On n’a pas envie de ressembler à Toulon. Pas parce que Toulon n’est pas un bon exemple, mais on a notre caractère, notre vision des choses. J’ai envie d’être moi-même dans ce club, avec mes qualités et mes défauts. »

… et généreux avec ses salariés

Mohed Altrad, qui emploie 17 000 personnes (1,8 milliard d’€ de chiffre d'affaires), reverse 15% de ses 200 millions de profits annuels avant impôts.

Officier de la Légion d’honneur

Fait chevalier de la Légion d’honneur en 2005, Mohed Altrad est officier de la Légion d’honneur depuis 2014.

la rédaction avec JL, à Montpellier