RMC Sport
en direct

OM en direct: l'étonnant mea-culpa de Sampaoli sur Harit

Marseille se déplace à Reims ce dimanche lors de la 34e journée de Ligue 1. Deuxième derrière le PSG, l'OM ne peut plus lutter pour le titre mais espère encore assurer sa qualification en Ligue des champions. Face à une équipe qui ne joue plus rien cette saison, le groupe de Jorge Sampaoli pourrait garder ses distances avec ses rivaux dans la course au podium. La conférence de presse de l'entraîneur argentin est à suivre en direct commenté ce vendredi sur le site et l'app RMC Sport.

Sampaoli sur Mandanda avant Feyenoord

"L'idée est de répéter le même format que contre le PAOK Salonique."

Questionné sur qui de Mandanda et Pau Lopez jouera les prochains matchs, Jorge Sampaoli a expliqué qu’il allait sûrement fonctionner de la même manière que lors d’OM-PAOK. Mandanda avait joué les deux matchs contre les Grecs et au milieu le match OM-Montpellier pour garder le rythme. Cela signifierait que Mandanda jouerait contre Lyon, OM-OL étant placé entre les deux rendez-vous contre le Feyenoord. Un petit doute subsiste quant à savoir qui gardera la cage olympienne dimanche à Reims.

Si Sampaoli suit sa logique, ce sera Pau Lopez. Mais les performances de l’Espagnol étant moins décisives ces derniers temps, il n’est pas exclu que Mandanda soit titularisé dès dimanche. A suivre, donc.

Sampaoli sur les deux prochains matchs à l'extérieur

"On considère que l'adversaire a beaucoup à voir. Quand on joue à l'extérieur, l'adversaire sort un peu plus et est peut-être un peu plus vulnérable. Au Vélodrome, les adversaires ferment davantage le jeu. En début de saison, on contrôlait aussi moins bien le match. C'est ce qui nous a fait perdre parfois notre sérénité avec le ballon, notre patience. On a compris ensuite que le meilleur moyen de gagner à domicile, c'était de contrôler le match. Contre Nantes, on était menés deux fois et on l'a renversé en jouant au football, en étant convaincus que le jeu allait nous permettre de gagner. A l'extérieur, c'est un petit peu plus ouvert et on arrive à être un peu plus solides. C'est très important les points, aussi bien à domicile et à l'extérieur, seront très importants pour la fin de saison."

Sampaoli sur Amine Harit

"Parfois les entraîneurs, on a tellement d'obligations et de besoins, l'urgence de gagner arrive très vite, qu'on n'attend pas des joueurs qui font quelques matchs moins bien, ou pas comme on espérerait. C'est ma responsabilité de ne pas avoir profité d'Amine à certains moments. Quand on l'a choisi, on savait ce qu'on attendait de lui et je n'ai pas eu la patience pour supporter quelques erreurs qu'il a pu faire dans certains matchs et ça l'a éloigné de l'équipe. Mais je continue de penser que c’est un joueur qui peut progresser beaucoup. Très peu de joueurs dans le monde créent autant de déséquilibres que lui. Je pense la même chose que quand je l’ai amené, j’espère qu’il va rester longtemps. C’est un type de joueur en voie d’extinction, il n’y en a pas beaucoup. Il faut en profiter. Je n'ai pas eu la patience pour profiter de lui plus tôt, mais désormais j'espère en profiter davantage."

Sampaoli sur l'apport des latéraux

"On doit toujours évoluer. Ceux qui font les victoires, ce sont les joueurs, mais ils ont encore pas mal de choses à comprendre dans notre jeu de position. Sur ce point, on doit continuer à évoluer. Quand on joue avec un latéral central comme Luan Peres, il vient fixer la postion entre le central et l'ailier, il est un joueur moins offensif. Pareil avec Rongier, il rentre dans le coeur du jeu pour créer la supériorité, et Pol Lirola oui il va prendre le côté, c'est un latéral qui attaque et garde la ligne. Le latéral est toujours couvert par le central, et le central par le latéral. Tout dépend des caractéristiques des joueurs qui débutent. On a pas mal de latéraux assez centraux, maintenant on en a deux plus offensifs avec Lirola et Kolasinac."

Sampaoli sur la préparation des matchs

"L'analyse est liée au présent de chaque équipe, le système que nos adversaires utilisent récemment. On élabore le plan du match, notre position sur le terrain, et à partir de là on décide de la tactique. La position est déterminante pour nous pour pouvoir ressortir le ballon derrière, tenir le ballon dans le camp adverse plutôt que dans le nôtre. Cela nécessite une concentration concernant notre position, pour générer une supériorité numérique dans certaines zones du terrain et pouvoir avancer. Il y a des équipes qui sortent presser haut, d'autres qui attendent, il faut définir la stratégie à chaque fois. Puis il y a l'exécution et pour ça il faut choisir les joueurs. C'est le chemin qu'on a suivi toute l'année. En pensant à nous, mais aussi en pensant à l'adversaire, en ayant toujours un plan après les avoir observé à la vidéo."

Sampaoli sur la mentalité de Guendouzi

"Il a un ADN très compétitif, il veut tout le temps gagner. Mais au-delà de ça, il a montré récemment une grande capacité dans le jeu qui nous permet d'avoir une très bonne évolution sur le terrain. Il donne le rythme du jeu, qui permet d'être beaucoup plus précis au moment de prendre des décisions. Je crois que c'est le joueur typique qui a un plafond indéfini. Il va continuer de progresser, on découvrira ses limites avec le temps. Il est clé pour nous, par son énergie et ses qualités footballistiques."

Sampaoli sur l'état du groupe

"Cedric a une petite gêne au genou, on va voir comment ça évolue demain mais ça l'a gêné aujourd'hui. Under sera là aussi. Pour tous les autres joueurs, il n'y a rien à signaler à part bien sûr une fatigue logique 48 heures après le match. Il faut faire attention car on a un calendrier chargé."

Bakambu sur son état physique

"J'ai ressenti une petite gêne au niveau du genou, j'ai préféré ne pas prendre de risque, je suis donc rentré pour travailler en salle, mais je suis à disposition pour dimanche."

Bakambu sur la sélection congolaise

"Comment j'ai vécu le dernier rassemblement ? Très mal, c'est une élimination c'est sûr. Il a fallu se remettre dans le bain rapidement parce qu'il y a une cadence incroyable avec des matchs tous les trois jours. Pour la suite, on n'y est pas encore, on verra plus tard. Pour le moment je suis concentré sur l'OM."

Bakambu sur l'épopée européenne de l'OM

"Pour vous dire la vérité, le OM-Leipzig on a pas eu besoin de me le raconter, je l'avais vu en direct et j'avais vu que c'était incroyable. C'est pour ce genre d'émotions qu'on aime le sport et le football. J'espère qu'on pourra revivre ces mêmes émotions contre le Feyenoord Rotterdam."

Alerte pour Bakambu

L’attaquant Cédric Bakambu a ressenti une douleur musculaire et a stoppé son entraînement pour parler avec Sampaoli et rejoindre le staff médical. L'international congolais doit normalement participer à la conf de presse tout à l'heure...

Under présent à l'entraînement

Pas d’absent notableà l'entraînement de l'OM ce vendredi matin, à part ceux de longue date (Balerdi, De la Fuente, Alvaro). Forfait mercredi contre Nantes pour une alerte à un genou, le Turc Cengiz Under effectue bien le début de séance avec le reste du groupe. Il s'était également entraîné jeudi.

FGe

Le virage nord ne sera pas vide contre le Feyenoord

D'abord sanctionné pour la demi-finale de Conference League contre le Feyenoord, le virage nord du Vélodrome ne sera pas vide. Voilà qui devrait faire plaisir à Jorge Sampaoli.

>> Plus d'infos à lire ici

Bonjour à tous,

Deuxième de Ligue 1, Marseille se déplace à Reims dimanche soir en clôture de la 34e journée de la saison. Deuxième derrière le PSG, l'OM peut consolider sa place sur le podium et se rapprocher d'une qualification directe pour la prochaine Ligue des champions en cas de victoire face aux Champenois.

Dès 13h45, suivez en direct la conférence de presse de Jorge Sampaoli avant Reims-OM.

RMC Sport