RMC Sport
en direct

OM en direct: "Payet est de plus en plus fort mentalement", estime Sampaoli

Jorge Sampaoli en conférence de presse, à Marseille le 15 avril 2021

Jorge Sampaoli en conférence de presse, à Marseille le 15 avril 2021 - RMC Sport

Engagé dans une course pour une qualification européenne, l'OM reçoit Strasbourg, vendredi (21h, 35e journée de Ligue 1). Jorge Sampaoli et Valentin Rongier sont en conférence de presse ce jeudi (13h).

Sakai forfait à Strasbourg, Gueye incertain, Amavi a repris

"Pape Gueye est absent, il a ressenti des douleurs. Sakai s'est entrainé individuellement. On va voir si Pape récupère, quant à Sakai, il ne sera pas là. Amavi s'est entrainé normalement cette semaine. On verra s'il est dans le groupe demain même s'il est loin de sa forme."

Comment aborder une potentielle qualification en Conference League

"Il faudra un effectif plus étoffé que si on ne joue que le championnat et la coupe nationale."

Il ne craint pas l'accumulation de matchs en cas de Coupe d'Europe

"Avec plus de matchs, ce sera plus compliqué mais c'est une motivation de jouer l'Europe, ça correspond au club et à son histoire. On a l'opportunité de se qualifier. Nos rivaux, Lens et Rennes, sont performants mais on va y croire jusqu'au bout."

Plutôt favorable à la Ligue 1 à 18 clubs

"Avoir moins de match, ça facilite la préparation mais nous sommes tenus d'accepter les conditions que définira la Fédération. Avoir moins de matchs, c'est favorable."

Pas au courant d'un intérêt pour Thiago Almada qu'il apprécie beaucoup

"Non, je ne sais rien. Je le connais très bien, on a une très bonne relation, il faisait partie de la sélection en 2018. Il a un grand avenir, il a beaucoup de nuances dans son jeu. Je ne sais pas si le club a communiqué avec lui. Je ne m'intéresse pas à ça pour l'instant, je suis concentré sur une qualification européenne. C'est un joueur qui est très bien valorisé, c'est une promesse. N'importe quel entraîneur le voudrait dans son effectif. C'est une analyse que je base sur ce que j'ai vu en sélection, pas sur son rendement actuel."

Flou sur l'avenir de Benedetto

"Je le connais très bien. Il est au milieu d'un processus avec des intermittences. Il a peu de temps de jeu. C'est un pur buteur et ils ne sont pas nombreux sur le marché. On se penchera sur le cas de ce joueur. Je ne connais pas les décisions des joueurs pour leur avenir. J'ai touours pensé que c'était un joueur important dans n'importe quelle équipe où il évoluera."

Sur le profil des joueurs pour bâtir son équipe

"Le projet a besoin de profils de joueurs qui sachent interpréter l'idée de jeu, capables de faire la différence et qui sachent adhérer collectivement à un projet. Le plus important est d'obtenir l'adhésion."

Sampaoli veut que le football reste la priorité pour Payet

"Par rapport à sa carrière, il faut comprendre le pourquoi de ses irrégularités et lui donner les outils pour que cela ne se reproduise plus, que le football soit à la hauteur de ses diverses autres tentations, que ce soit sa priorité. C'est difficile pour les footballeurs aujourd'hui et c'est à nous de leur donner les outils pour maintenir le niveau de concentration au-dessus du reste."

Sampaoli veut "une identité de jeu qui nous soit propre"

"Ça dépend beaucoup des joueurs. L'idée est de chercher en permanence à aller vers le but adverse, respecter les positionnements et ce n'est pas un problème avec les joueurs de l'OM. L'objectif est de trouver une identité de jeu qui nous soit propre. Et il faut y parvenir rapidement pour ne pas déstabiliser le projet. Dans ce processus, je découvre ce football et eux découvrent ma philosophie."

"Payet est de plus en plus en forme mentalement", confie Sampaoli

"Payet est de plus en plus en forme mentalement, c'est le plus important. Il progresse au niveau des passes et des buts. Il semble avoir compris le mode de jeu qu'on veut mettre en place. Il est enthousiaste à ce sujet. Le plus difficile pour un entraîneur est de faire en sorte que cela dure dans le temps. Je crois en ses capacités et j'espère qu'il va continuer à progresser."

Sampaoli arrive et évoque l'apport de Rongier

"C'est un milieu comme on en a peu. C'est important d'avoir un joueur de cette qualité, il a fait un bon match à Reims. Espérons qu'il puisse gonfler son temps de jeu et apporter à l'équipe."

Il aimerait que Monaco soit champion

"J'aimerais bien que ce soit Lille ou Monaco mais j'ai un penchant pour Monaco, une équipe jeune avec un projet et une philosophie. Ils ont été réguliers tout au long de la saison et ça me ferait plus plaisir qu'ils soient champions de France."

Il espère des renforts l'été prochain

"Pour moi, l'Europe c'est bénéfique à tout le monde mais il faut prendre l'effectif qui n'est peut-être pas assez quantitatif depuis deux ans. Il n'y a pas eu assez de rotation et on a senti que l'effectif plongeait. Si on a un effectif qualititatif et quantitatif, on pourra jouer sur les deux tableaux."

"Je pense pouvoir m'adapter au schéma de jeu de Sampaoli"

"Je pense pouvoir répondre aux attentes du coach. Je me suis arrêté au pire moment parce que le coach est arrivé, a fait ses choix et moi, je n'étais pas disponible. Je pense pouvoir m'adapter son schéma de jeu. J'ai une grosse caisse mais il demande de respecter les zones."

La punchline de Rongier sur le match à Rennes

"La douleur n'est pas venue du jour au lendemain. Elle est montée progressivement jusqu'à ce que ça devienne insupportable et ça s'est aggravée parce que j'au beaucoup joué. Une tendinite, ça ne part pas comme ça. La douleur est arrivée après le match à Rennes en décembre." Il ajoute en aparté: "On s'est bien fait niquer", en référence à cette rencontre où l'OM s'était incliné après avoir terminé à 10 suite à l'expulsion de Pape Gueye.

Rongier veut une Ligue 1 à 18 clubs

"C'est une question compliquée et ce n'est que mon avis mais, moi, je suis pour une Ligue 1 à 18 clubs. Quand on pense aux équipes qui jouent énormément de matchs, c'est dur. On tire sur la corde. Quand on enchaine, c'est très compliqué. Nantes (son ancien club) est 18e? Alors, Nantes reste en Ligue 1 et après, on la met à 18!"

Il veut que Milik reste

"On espère qu'l reste. Je pense qu'il se sent très bien. On a un groupe très bien, facile. Il a tout fait pour bien s'intégrer. Il esttrès performant sur le terrain mais aussi dans le svestiaire, c'et sun gran pro, de bonne humeur, toujours prêt à travailler. On espère que ça pèse sur sa décision de rester."

Sa blessure le gêne toujours

"Avec les blessures au talon, on ne sait jamais quand on est à 100%. Je le sens encore à lentraînement même si ça ne m'empêche pas de m'entraîner."

"Il faut aller chercher cette cinquième place"

"L'Europe, c'est important parce que c'est l'OM. On a laissé passer beaucoup d'occasions et on n'a plus d'occasions pour se rattraper donc, il faut aller chercher cette cinquième place. Les supporters veulent l'Europe même si ce n'est pas la Ligue des champions."

Le piège face aux équipes mal classées

"Les équipes qui luttent pour le maintien jouent avec leurs tripes; Avec beaucoup d'ego, le sjoueurs se donnent jusqu'au bout avec peut-être avec un brin de motivation en plus qu'en début ou fin de saison. il faudra qu'on ait plus de motivation qu'elles pour aller chercher la Coupe d'Europe."

"L'équipe se sent plus confiante quand elle défend"

"N'importe quel joueur peut s'adapter à sa philosophie tant que c'est bien expliqué. C'et sune philosiophie avec une grosse assise défensive. Avec cinq défenseurs, on est tout le temps en couverture. L'équipe se sent plus confiante quand elle défend. Le groupe est plus compact et c'est plus facile pour attaquer."

Sur sa compréhension du nouveau système

"Le système n'est pas figé, il est évolue, surtout au milieu de terrain, ça arrive qu'on change de poste. J'ai pu observer ça. Rien ne remplace la compétition et c'est avec ça qu'on se perfectionne."

Pas surpris par la forme de Payet

"C'est à l'image de l'équipe, on connait sa qualité. S'il est performant en ce moment, ce n'est pas du hasard, il travaille beaucoup. La dynmaique de l'équipe lui permet d'être plus performant."

Rongier sur son retour à la compétition

"J'étais très content de revenir dans le groupe. Je n'y avais pas goûté depuis un moment. J'étais un peu inquiet quand je suis entré parce que je n'étais pas échauffé. Mais j'ai profité de la mi-temps pour intensifier mon échauffement et ça s'est bien passé."

Sampaoli et Rongier en conf'

Après le président Pablo Longoria, jeudi, Jorge Sampaoli et Valentin Rongier sont en conférence de presse ce jeudi (13h) à la veille de la réception de Strasbourg (21h, 35e journée de Ligue 1). L'entraîneur reviendra sur la course à l'Europe et certainement sur les dossiers du mercato évoqués par son président jeudi. Rongier pourrait, lui, évoquer son retour à la compétition le week-end dernier à Reims (1-3) après deux mois d'absence.

RMC Sport