RMC Sport

OM en direct: "les amis ou textos de Di Meco ne m'arrêteront pas de travailler", ironise Villas-Boas

-

- - -

André Villas-Boas, entraîneur de l'OM, et Michaël Cuisance vont s'exprimer face à la presse, ce jeudi deux jours après la claque reçue à Porto et à la veille du déplacement à Strasbourg, vendredi (21h, 10e journée de Ligue 1).

[13h52]

Il peut tenir des mots durs auprès des joueurs

"Je suis capable de mots durs. Les conversations que j'ai avec mon vestiaire, je les ai déjà eues. Quand c'est le moment d'être père, tu es père. Quand c'est le moment d'être une mère, tu es une mère! Une conversation dure à prévoir cet après-midi? Non, ça va durer deux heures et si vous voulez attendre, vous pourrez voir l'entraînement." C'est terminé pour Villas-Boas qui avait beaucoup de messages à faire passer.

[13h50]

Seulement 99 kilomètres parcourus à Porto, inquiétant?

"Normalement, c'est lié à la possession. Quand tu as le ballon, normalement, tu cours moins. En deuxième mi-temps, on a joué plus haut et dans ce cas, tu as moins d'effort à faire. On peut plus discuter des efforts à haute intensité."

[13h48]

Il veut déjà lever l'option d'achat sur Cuisance

"Je suis très content de lui à côté de Pape. Je lui ai expliqué toutes les décisions de son temps jeu avec lui. Je n'ai rien à dire sur lui, il fait des performances excellentes. Je lui ai expliqué pourquoi il n'a pas joué à Porto. Il va jouer à Strasbourg. C'est un joueur dont j'espère qu'on pourra lever l'option d'achat."

[13h46]

Il confirme un intérêt pour Simakan

"Il faisait (cet été) partie des joueurs références comme des bons joueurs du futur. C'est un bon joueur, intéressant. Ce n'est pas sympa pour moi de parler de lui avant le match mais oui, c'est bon joueur du futur. On apprécie ses qualités."

[13h45]

Match-piège à Strasbourg? 

"Une bonne équipe qui se trouve dans un mauvais moment, un peu comme nous en Ligue des champions. A chaque match, ils ont l'opportunité de faire mieux. L'absence d'Ajorque va beaucoup compter mais ils ont fait un gros coup avec Diallo. Ils ont des bons joueurs avec Simakan, Lala, que j'apprécie et Thomasson. C'est un match difficile."

[13h43]

Sur l'absence de communication de la direction de l'OM

"J'ai déjà vécu ça en Angleterre, c'est la norme en Angleterre, ils appartiennent à de grands propriétaires qui ne sont pas présents. Les managers représentent le club, c'est plutôt le cas. J'ai des échanges tous les jours avec Eyraud. On n'a pas la pression de la direction sur la Ligue des champions, mais celle d'être régulier pour la qualification en Ligue des champions. On a des rapports quotidiens et on n'a pas ce type de besoins."

[13h41]

"Les choses que je veux éviter, c'est le changement des émotions entre la Ligue 1 et et la Ligue des champions."

[13h39]

Il en remet une couche sur Di Meco et les entraîneurs

"Je l'aime (Di Meco) bien mais les excités (les amis de Di Meco) peuvent se calmer un peu et les autres entraîneurs qui veulent venir ici doivent se calmer. Ils vont devoir attendre. Il y en a qui sont actuellement en poste dans d'autres équipe... Tout le monde a des rêves, moi aussi."

[13h37]

Sur Payet

"Ce sont des choses du vestiaire, je ne vais pas faire une exposition ici. On a beaucoup parlé avec lui. Si je ne suis pas capable de le remettre au niveau de la saison dernière, c'est moi qui ne suis pas au niveau de l'entrainer, pas le contraire.

[13h34]

Des changements après Porto

"Je ne sais pas. J'ai des choses à évaluer. On continue à retrouver es joueurs disponible, on peut faire une rotation. Les médias sont déjà fatalistes, on n'a pas besoin de l'être non plus. On espérait bien figurer en Ligue des champions. Délaisser l'Europa League? Non, on doit donner une autre image parce qu'on est la seule équipe avec zéro point."

[13h33]

En colère sur les absences de Sakai et Alvaro

"On ne peut pas suspendre un joueur face à Strasbourg après un match qui n'a rien à voir. On va bricoler."

[13h29]

Sur son avenir

"Le jour où je ne serai pas au niveau des attentes de l'OM, je serai le premier à le reconnaître. Je ne suis pas ici pour l'argent, ni pour rejoindre un autre gros club ou améliorer ma carrière. Quand les choses ne sons pas bonnes, je suis le premier à le dire."

[13h27]

Sarcastique sur "les amis et SMS de Di Meco"

"Je suis ici pour parler parler de la L1. Je n'ai rien à ajouter. C'était un match (face à Porto) pathétique, on n'était pas au niveau. Ce n'était pas une question sur le système, ni Payet en 10. On a perdu parce qu'on était tellement mauvais qu'on a apporté une défaite honteuse et ridicule. (...) Ce n'est pas à cause des amis ou des textos des Di Meco ou des entraîneurs qui veulent travailler ici qu'on va arrêter de travailler. Ce sont les mêmes qui écrivent que ceux après le 4-0 face à Paris."

[13h17]

Villas-Boas a prévu une réunion avec les joueurs

"Le huis clos n'a rien à voir avec vous (les journalistes), rien n'a caché. je veux seulement faire une réunion avec les joueurs. J'ai besoin d'un peu de temps pour digérer les choses, je ne parle jamais après les rencontres, c'est mon style. Il y a un peu de choses à échanger, c'est normal."

[13h16]

"Le talent on l'a, il nous manque la rage"

[13h13]

Se voit-il comme un leader? 

"Je suis quelqu'un de très discret dans le vestiaire. Quand il faut prendre la parole, je peux le faire mais Steve (Mandanda) est le capitaine et sait ce qu'il doit faire. Je suis plutôt un leader technique mais pas un leader qui doit prendre la parole."

[13h10]

Sur les doutes autour de Payet

"Tout joueur pro passe par des moments comme ça, ça va rendre Dim encore plus fort, personne ne doute de ses qualités. Il a montré au monde entier ce qu'il savait faire. toute l'équipe a confiance en Dim."

[13h10]

Pas eu le temps de se parler

"Ce n'est pas toujours bien de parler à chaud. On n'a pas eu le temps de se parler, ni de douter. On va parler sur le terrain, c'est comme ça qu'on parle dans le foot."

[13h07]

"A 100% derrière le coach"

"Le coach n'était pas content à le mi-temps, il l'a fait sentir à tout le monde. Les joueurs sont à fond derrière le coach, moi le premier. Il ne va pas nous lâcher et on ne va jamais le lâcher. On est à 100% derrière le coach."

[13h06]

Il apprécie la gestion du coach

Il affirme se "sentir bien" à l'OM et salue sa gestion par André Villas-Boas. "Je n'ai pas beaucoup jouer l'année dernière. Il le fait très bien."

[13h04]

"On a une étoile sur le maillot"

"On a notre place (en Ligue des champions), on a une étoile sur le maillot, on a gagné la ligue des champions (en 1993). On n'y était plus depuis sept ans. C'est une équipe en reconstruction, ça va prendre du temps mais ce n'est pas une excuse."

[13h03]

Un match spécial à Strasbourg

"Un match spécial parce que je suis né là-bas et j'ai passé quelques années à Strasbourg. On va y aller avec de la conviction et l'ambition de se rattraper."

[13h02]

Cuisance: "On fait de la merde"

"Avec du recul, que dire de plus que ce qu'on dit l'entraîneur et Steve? On fait de la merde et on doit vite se remettre au boulot et penser au match de demain. Toutes les équipes connaissent des difficultés. On va s'en sortir, on est l'OM. Ça arrive à toutes les équipes, il faut tous se poser les bonnes questions. Ce n'est pas le football qui nous manque mais c'est une question de mentalité et de rage."

[12h09]

Villas-Boas et Cuisance face à la presse deux jours après le fiasco

André Villas-Boas et Michaël Cuisance sont attendue ce jeudi à 13h en conférence de presse lors de laquelle les sujets seront nombreux deux jours après la nouvelle défaite en Ligue des champions sur le terrain de Porto (3-0). Marseille se déplace à Strasbourg, vendredi (21h, 10e journée de Ligue 1) une semaine après le report de son match face à Lens.