RMC Sport

OM en direct: McCourt réaffirme son attachement à l'OM avec Eyraud

Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud

Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud - ICON SPORT

Après son nul à Lens mercredi (2-2), l'OM prépare la réception du PSG ce dimanche au Vélodrome dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1. Steve Mandanda et Nasser Larguet sont attendus en conférence de presse à 13h, ce vendredi.

[17h59]

McCourt dément toute vente de l'OM et conforte Eyraud

"Mon engagement vis-à-vis de l’OM, de ses salariés, de la Ville et de l’ensemble des Marseillais est total. Je resterai, avec l’ensemble de la direction de l’OM et son président, Jacques-Henri Eyraud, investi pour porter ce projet jusqu’au bout, écrit Frank McCourt dans un communiqué. Nous le devons à l’OM et à son histoire, passée, présente et future. Je m’interroge par ailleurs sur l’origine de ces campagnes répétées de désinformation et me demande à qui profite ces manipulations."

Un peu plus tôt, sa porte-parole avait déjà démenti toutes les rumeurs autour d'une vente de l'OM. 

[13h46]

C'est fini pour cette conférence de presse, merci à tous.

[13h44]

Larguet sur des jeunes qui peuvent postuler à l'équipe A

"L’exigence est très haute, pour jouer à l’OM il faut beaucoup d’exigence et d’efforts. Quelques garçons peuvent venir taper à la porte de l’équipe première mais il va falloir qu’ils gagnent leur place à l’entraînement. Ce n’est pas interdit mais il va falloir le mériter. "

[13h43]

Larguet sur la condition physique des joueurs

"Notre 2e MT à Lens n'a pas été à la hauteur de la première, on a subi. J'avais dit aux joueurs d'être attentifs sur les dix premières minutes, malheureusement dès la 1e minute on prend le but du 2-1. On a quand même eu l'occasion de mener 3-1, on aurait repris le dessus je pense si on avait marqué. Et n'oublions pas que Lens est une belle équipe. SI les joueurs ont baissé de régime en 2e MT c'est qu'ils ont beaucoup donné en première période. Au moins l'équipe n'a pas lâché mentalement, on n'a pas pris de 3e but."

[13h40]

Larguet sur l'investissement des joueurs depuis sa nomination

"J'ai pris mes responsabilités sur la composition d'équipe à Lens. Mon discours a été simple, je leur ai dit que je comprenais leur situation, en leur demandant aussi de prendre leurs responsabilités pour aller chercher un résultat. Collectivement et avec sérénité."

[13h37]

Larguet sur son retour sur un banc, des années après

"Quand j'étais DTN au Maroc j'étais toujours avec les U15 sur le banc, je les ai préparés, je me mettais comme adjoint aussi avec les U17 ou les U20. J'ai aussi dirigé l'équipe nationale du CHAN, mais ça faisait deux ans que je n'étais plus sur le terrain c'est vrai. Après je ne suis jamais loin du terrain au quotidien au centre de formation. Il faut savoir switcher dans sa tête et retrouver les réflexes de numéro 1, mais les joueurs m'ont mis dans de bonnes conditions. (...) Mon interim? Je fais juste ce qui m'a été demandé, d'accompagner l'équipe vers les matchs qui arrivent. Quand le nouveau coach viendra je l'accompagnerai aussi pour qu'il prenne le relais."

[13h36]

Larguet sur son profil

"Je suis un formateur dans l'âme, c'est ce qui m'habite, je n'ai aucune ambition de médiatisation, je veux juste faire mon métier et revenir le plus vite possible avec mes jeunes, sans dénigrer ce que je fais actuellement, car c'est du pur bonheur."

[13h35]

Larguet sur l'ambiance

"Les joueurs ont été secoués, il y a eu des événements assez durs, mais je sens chez eux une grande motivation, pas seulement pour le PSG mais pour les matchs des prochaines semaines. Ils sont très 'focus'."

[13h34]

Larguet sur son staff

"Le staff a été composé en urgence, j'ai pris celui de la N2. Avec Anziani et Flachez j'ai la chance d'avoir un ancien attaquant et un ancien défenseur, et après on fait beaucoup d'analyse vidéo pour corriger nos erreurs et aussi souligner les points positifs."

[13h32]

Larguet sur son travail depuis mercredi

"Avant Lens je n'ai pas travaillé avec les joueurs, l'ancienne équipe avait tout préparé, c'était plus un discours de ma part pour les mettre face à leurs responsabilités mais surtout leur donner confiance. Là à l'entrainement on a essayé de régler quelques problèmes récurrents, comme les CPA ou la défense sur les centres adverses. (...) Mon état d'esprit est en tout cas le même qu'avec les jeunes. Certes c'est un honneur d'être ici, mais le métier reste le même. J'aborde le match de dimanche comme un match comme les autres. Il faut faire vibrer les joueurs et ceux qui nous regarderont à la télé."

[13h31]

Larguet sur ses choix tactiques contre Lens et Paris

"On réfléchit à la composition, chaque match a sa vérité, contre Lens on avait des absents au milieu donc il fallait trouver des solutions et les plus aptes étaient des défenseurs centraux comme Kamara et Alvaro."

[13h29]

Nasser Larguet sur les absents

"On essaye de ménager certains joueurs, il est trop tôt pour dire qui sera apte ou pas dimanche. On a envie d'avoir tous les joueurs sur le terrain mais parfois il faut savoir les faire souffler, même une journée, en les laissant aux soins. On attend encore, on est à deux jours du match. Milik? Il est entre les mains des médecins, on saura demain, on essaye d'être prudents avec lui. Rongier? Il est en retour, ça va peut-être être un peu juste."

[13h24]

C'est fini pour Steve Mandanda. Nasser Larguet va suivre dans quelques instants.

[13h23]

Mandanda sur un coup à jouer contre Paris

"Sur les deux dernières confrontations on a montré un meilleur visage, on a été plus difficile à manoeuvrer pour eux, après on reste conscients de la qualité de l'adversaire. Ca reste du foot, ça reste un match particulier, on va donner le maximum pour gagner."

[13h21]

Mandanda sur une éventuelle inquiétude pour dimanche

"On se pose toujours des questions, ce matin en arrivant à la Commanderie il y avait plein de policiers devant... Je ne pense pas, du moins je n'espère pas, qu'il se passera quelque chose dimanche. Je crois qu'on a tous pris conscience que c'est allé trop loin. On va préparer ce match du mieux possible, on y va avec sérénité et une volonté de faire quelque chose dimanche."

[13h20]

Mandanda sur Spinosi (l'entraîneur interim des gardiens, habituellement avec la réserve)

"Lolo je le retrouve, quand je suis arrivé à l'OM c'était lui le coach des gardiens. Il était excité d'être avec nous pour ce match de Lens, c'est un plaisir de travailler de nouveau avec lui, on est sur la même longueur d'onde, avec cette volonté d'être performants."

[13h18]

Mandanda sur les supporters

"On peut être mécontents, avoir des désaccords, mais c'est difficile de cautionner ce qu'il s'est passé. Après ce n'est pas tous les supporters évidemment, j'ai d'ailleurs eu des discussions avec certains d'entre eux. On a un président et un actionnaire qui veulent remettre le club en haut, qui assurent être encore présents. Il faut être unis. (...) Un message pour les supporters? C'est de faire front et d'être unis, tout simplement. Soyons tous ensemble pour que l'OM retrouve une certaine image. Comme je l'ai dit on est tous responsables. On est arrivé à un point catastrophique mais il y a encore moyen de calmer les choses."

[13h16]

Mandanda sur la responsabilité des joueurs

"Il s'est passé énormément de choses, ce n'est pas un seul facteur qui a fait qu'on est arrivé à cette situation: la direction et le coach, les résultats en C1 et en L1, l'absence des supporters au stade... Il faut régler au mieux ce qui est possible d'être réglé et terminer cette saison dans l'unité."

[13h14]

Mandanda sur les incidents de samedi

"On était surpris, c'est une première. Il y a souvent eu des critiques mais ça restait raisonnable, là on a franchi un cap, j'espère sincèrement qu'on va retrouver un apaisement parce que là pour les joueurs, le club ou les supporters, ce n'est pas une bonne chose. On ne doit pas en arriver là. Par rapport aux nouveaux, on a quand même eu la chance d'avoir quelques jours après cet événement avant de rejouer, ça nous a permis de se remobiliser. Il y a eu des discussions, des échanges, on a du caractère pour repartir."

[13h14]

Mandanda sur Milik

"On en a blagué (de la crise) samedi, je lui ai dit 'bienvenue à l'OM'. Il a vécu des situations similaires à Naples, il a un gros caractère, ça ne l'a pas destabilisé, bien au contraire."

[13h12]

Mandanda sur le OM-PSG de dimanche

"On connait l'importance de ce match, on sait que Paris aujourd'hui est à un très haut niveau et nous dans une période compliquée, maintenant ça reste un match avec 11 mecs de chaque coté. Ils sont largement favoris, à nous de commettre le moins d'erreurs possible et de profiter de nos opportunités quand on aura le ballon. On doit donner le maximum pour nos supporters."

[13h10]

Mandanda sur le départ de Villas-Boas

"La deuxième saison s'est moins bien passée mais ça ne change en rien à ce que je pense de lui, humainement et techniquement c'est quelqu'un que j'apprécie énormément, il nous a beaucoup apporté, il a fait beaucoup pour nous. Moi comme d'autres étions déçus de son départ. Maintenant c'est le milieu qui veut ça, mais c'est dommage que ça se termine comme ça. On a eu une longue conversation la veille de son départ, j'étais plus ou moins au courant. (...) Je n'ai pas pour habitude de parler de ce qu'il se dit dans le vestiaire, mais il nous a expliqué ses raisons, et comme je l'ai dit il y a eu de la déception. Mais il y avait aussi un match à préparer, on n'avait pas le temps de gamberger, Nasser et son staff nous ont rejoints le lendemain pour jouer le match à Lens. On a fait en sorte d'être le mieux possible pour disputer cette rencontre."

[13h07]

Steve Mandanda sur les derniers jours mouvementés à l'OM

"On va dire que ce sont des jours assez mouvementés, c'est dommage de vivre ces situations-là, après aujourd'hui on a qu'une seule envie, c'est de trouver une solution pour qu'il y ait de l'apaisement autour du club. On a besoin d'unité, de calme pour pouvoir finir au mieux cette saison. (...) On est professionnels, c'est notre rôle que de se remettre dans le sportif, on n'a pas eu trop le choix, on a eu un match à Lens où on a fait une très bonne première période sans tenir malheureusement en début de deuxième, c'est dommage pour le groupe et les efforts effectués, mais en même temps on a montré de bonnes choses, il faut garder le positif."

[12h57]

La conférence de presse devrait débuter dans quelques minutes...

[12h01]

Mandanda et Larguet en conférence de presse

Steve Mandanda, le gardien de l'OM, et Nasser Larguet, l'entraîneur intérimaire du club marseillais après la mise à pied d'André Villas-Boas, sont attendus en conférence de presse à 13h.

[11h41]

INFO RMC SPORT
Milik vers un forfait pour OM-PSG !

Arek Milik était absent de l’entraînement olympien ce vendredi matin. L’attaquant polonais s’est blessé à la cuisse mercredi et est très probablement forfait pour OM PSG.

Gros coup dur pour l’OM, au terme d’une semaine mouvementée. Alors que le but de Milik mercredi à Lens avait mis un peu de baume au cœur des supporters marseillais, enthousiastes à l’idée que l’OM puisse enfin compter sur un buteur digne de ce nom, on se dirige ce vendredi vers une sacré mauvaise nouvelle concernant l’attaquant polonais. Arek Milik s’est en effet blessé à la cuisse. Il aurait ressenti cette douleur pendant le match à Lens. Ce pépin physique est passé relativement inaperçu mercredi mais cela expliquerait son remplacement par Dario Benedetto peu après l’heure de jeu. Dans l’entourage du joueur, on confirme ce matin la mauvaise nouvelle en précisant qu’il n’a pas participé à l’entraînement, jeudi, à cause de cette blessure. Et, effectivement, Milik n’était pas non plus sur la pelouse ce vendredi matin, au centre RLD, sans que l’OM ne livre plus de précisions.

Des nouvelles de Milik attendues en conférence de presse

Milik a-t-il fait les frais d’un manque de rythme, lui qui n’avait pas joué avec Naples avant son arrivée ? Combien de temps cette blessure pourrait-elle l’éloigner des terrains ? Nasser Larguet donnera des nouvelles de son attaquant à 13h, en conférence de presse. Très certainement pour confirmer une absence de la recrue phare de l’OM pour le choc contre Paris. Un énième coup dur dont l’OM se serait bien passé, en pleine période de crise. 

En plus de Milik, à noter que plusieurs joueurs manquaient à l’appel ce matin en début d’entraînement. Thauvin, Alvaro, Benedetto, Nagatomo, Ntcham ou encore Amavi (mollet) étaient absents lors de l’ouverture à la presse du premier quart d’heure de la séance. Rongier était en revanche présent et ne semblait pas trop souffrir de son tendon d’Achille. Là aussi, la conférence de presse de 13 heures devrait permettre d’en savoir plus sur l’état des troupes avant le match de dimanche.

(Florent Germain avec Johann Crochet)