RMC Sport

OM EN DIRECT: Payet et Thauvin "ne passeront pas leurs vacances ensemble", sourit Villas-Boas

Sakai et Villas Boas en octobre 2019

Sakai et Villas Boas en octobre 2019 - ICON SPORT

L'OM est presque en crise après trois défaites consécutives: une au trophée des champions face au PSG, deux en championnat contre des équipes à sa portée (Lens et Nîmes). André Villas-Boas et Hiroki Sakai se retrouvent en conférence de presse à la veille d'un choc très important face à Monaco.

[13h47]

C'est la fin de cette conf de presse avant un importantissime Monaco-OM. AVB a remis les pendules à l'heure sur l'importance du match et aussi sur l'utilisation de Milik qui pourrait le conduire à changer de système.

[13h46]

La fameuse punchline "ils ne passeront pas leur vacances ensemble" qui va faire beaucoup parler à Marseille

[13h38]

"Soit on les rattrape, soit ça s'écarte", AVB décrit simplement les enjeux du match face à Monaco. "Mars avril et mai seront favorables à l'Om si on s'en sort bien dans la phase des confrontations directes."

[13h33]

Des problèmes relationnels entre les joueurs, notamment entre Payet et Thauvin?

"Non, on a clarifié l'ambiance un peu après le match contre Nîmes, mais la dynamique de défaite n'aide pas beaucoup pour l'ambiance, mais non je pense pas, même si je ne pense pas qu'ils vont passer leurs vacances ensemble. Je veux que tous les deux aident l'OM à rejoindre les objectifs. Après ce n'est pas le premier vestiaire ou je passe ou des mecs ne peuvent pas se regarder."

[13h30]

Il est possible qu'avec Milik, l'OM pourrait passer à deux attaquants devant.

[13h28]

Sur la menace de démission

"Je n'ai pas menacer de démissionner, j'ai mis ma place à disposition de la direction en raison de nos résultats. Ils m'ont soutenu et on est prêt pour la suite. On va continuer le travail jusqu'à la fin de la saison j'espère. Le plus important est de finir bien la saison et maintenir notre adversaire direct à côté de nous."

[13h26]

Dans quel état est Milik?

"C'est un peu comme Kostas (Mitroglou), il lui manque du temps de jeu, il n'en a eu qu'en équipe nationale. il m'a dit qu'il se sentait bien. On va lui donner le temps nécessaire pour que lui me donne le feu vert pour démarrer. On va voir ensuite si ça peut dicter pour nous un changement de système, mais ce sont des interrogations pour la semaine prochaine. 

[13h25]

Et voilà André Villas-Boas, qui se félicite de l'arrivée de Milik, "un joueur qui va nous apporter de la présence dans la surface et des buts. Dario traverse une mauvaise passe professionnelle et personnelle et c'est dur pour lui d'avoir la confiance. Milik sera dans le groupe mais pas titulaire."

[13h13]

Sur l'arrivée de Paul Lirola

"C'est un grand joueur, j'ai beaucoup de choses à apprendre de sa part. Tout comme j'ai collaboré pendant 4 ans avec Bouna."

[13h08]

Sur les critiques contre les joueurs qui ne parlent pas français

"Le président et le coach ont raison. Si on veut jouer ici, il vaut mieux parler français. Moi, depuis mon arrivée ici, mon comportement n'a jamais changé, français ou pas, j'ai toujours tout donné pour le club."

[13h06]

Sur la proposition de démission d'AVB

Nous, les joueurs, on se sent responsables. Ce n'est pas la faute de l'entraîneur. C'est nous qui sommes sur le terrain. C'est à nous d'obtenir les résultats. On fait confiance au coach.

[13h06]

Le groupe peut-il relever la tête?

"Oui, nous sommes tous des professionnels, on doit être solidaire et tout faire pour obtenir des résultats."

[13h04]

Sur les potentielles tensions dans le vestiaire

"On sait qu'il y a de la pression ici. On doit tout faire pour passer ce mur, cette pression."

[13h03]

La conf de Sakai a commencé avec une belle introduction en français. Il a fait de beaux progrès.

[12h59]

Ca ne va pas fort à Marseille, qui vient tout de même d'officialiser l'arrivée d'Arkadiusz Milik en provenance de Naples. Mais en championnat, la victoire est impérative face à Monaco, sous peine de ne plus jouer grand chose jusqu'à la fin du championnat. Hiroki Sakai, dont les récentes performances interrogent, et André Villas-Boas, qui a déjà mis sa démission dans la balance, seront en conférence de presse.