RMC Sport

OM : Imbula, la crise de croissance ?

Giannelli Imbula

Giannelli Imbula - -

Moins performant avec l’OM et non retenu en Espoirs à cause de son comportement, le jeune récupérateur marseillais Giannelli Imbula ne paye-t-il pas un début de saison en surrégime ? Elément de réponse ce dimanche après-midi (17h) contre Sochaux.

Qu’il semble déjà loin le temps où le « nouveau Patrick Vieira » était aux portes de l’équipe de France. Jeudi, jour de l’annonce par Didier Deschamps des 24 joueurs appelés pour disputer les barrages de la Coupe du monde face à l’Ukraine, le nom du Marseillais Giannelli Imbula (21 ans) n’a même pas fait débat. L’ancien Guingampais a en revanche brillé par son absence dans la liste des Espoirs dévoilée au même moment par Willy Sagnol. Selon l’ancien arrière droit du Bayern Munich, le Phocéen n’aurait pas eu « le comportement digne d’un joueur qui porte le maillot bleu ».

Malaise ? Si Imbula donne l'image d'un garçon introverti, ses proches espèrent que « sa sagesse et sa timidité apparente ne sont pas confondues avec de l'arrogance ». Toujours dans l'entourage du joueur, on regrette aussi qu’Imbula n'ait pas été mis devant ses responsabilités après cette rencontre face à l'Islande si, effectivement, il s'est mal comporté. L’international Espoirs a en effet appris sa non-sélection à son retour de Naples, en découvrant la liste.

A Marseille, l’attitude du jeune joueur ne semble pas être une source d’angoisse pour son entraîneur Elie Baup. Mais après un début de saison tout simplement exceptionnel avec, en point d’orgue, une performance XXL en Ligue des champions contre Arsenal (1-2), Giannelli Imbula marque clairement le pas. Derrière lui les 88 ballons touchés et son premier but en L1 contre Saint-Etienne (2-1) fin septembre. Depuis, sa moyenne de ballons par match a chuté à 68. Et Elie Baup n’hésite plus à placer sa perle sur le banc, notamment en raison de ses difficultés de replacement. Pas de son comportement.

Baup : « Il sera incontournable »

Après être monté très vite (trop vite ?) tout en haut de l’affiche, le puissant récupérateur qu’on dit parfois trop impatient ne serait-il pas endormi sur ses lauriers ? « Non, répond Elie Baup avant de nuancer un peu maladroitement son argumentation. La preuve, il ne débute pas tous les matches depuis quelque temps. Il sait que pour progresser, il a besoin de passer par ces étapes de prises de conscience, justifiées chez un jeune joueur. C’est un joueur qui a du caractère. Au très haut niveau, je pense que c’est une qualité. Il faut donc canaliser cela et l’utiliser à bon escient. C’est un joueur avec lequel nous avons vraiment envie d’avancer et de travailler. Au fil de la saison, ce sera un joueur incontournable. »

Alors que Benoît Cheyrou pousse de plus en plus pour retrouver une place de titulaire dans l’entrejeu, ce qui fut le cas mercredi à Naples en Ligue des champions (3-2), Imbula est-il en danger ? S’il a l’occasion de remettre les pendules à l’heure ce dimanche après-midi contre Sochaux (17h), Elie Baup refuse en tout cas de faire une montagne de cette non-sélection avec les Espoirs. « Je ne suis pas là pour interpréter une situation que je n’ai pas vécue, affirme-t-il. Aujourd’hui, nous avons dans notre groupe un jeune joueur qui est un diamant brut qui possède un talent incroyable. Il faut simplement qu’il se perfectionne dans le domaine de la récupération du ballon. » S’il n’a que ça à corriger, alors….

A lire aussi :

Thauvin, l’éclaircie automnale de l’OM

Gignac, c’est quoi le problème ?

Labrune : « Il n’y a pas de hasard »

Aurélien Brossier avec FG à Marseille