RMC Sport

OM - J.Ayew : « André m’a sauvé »

-

- - -

Jordan Ayew était l'invité de Luis Attaque ce lundi sur RMC. Avant d'affronter Rouen, ce mardi, en 16e de finale de la Coupe de France, l'attaquant de l'OM est revenu sur son début de saison mouvementé. Une période durant laquelle il a pu s'appuyer sur André, son frère aîné.

Jordan, vous semblez enfin avoir trouvé votre place dans l’équipe…

Je suis bien entouré surtout. Je travaille très dur depuis que je suis en pro. Là, je suis en train d’être récompensé. Tout me réussit, je remercie le bon dieu et j’espère que ça va continuer comme ça.

Avez-vous vécu comme une injustice votre statut de remplaçant en début de saison ?

En début de saison oui… Mais c’est du passé. Je ne vais pas revenir sur ça. Ça fait partie du foot, c’est une expérience. Pour le moment, je suis à fond avec l’Olympique de Marseille et je suis très content ici.

Ne pensez-vous pas être trop pressé, ce qui vous pousse à commettre quelques erreurs de jeunesse ?

Personnellement, je ne pense pas avoir commis d’erreur en début de saison. J’avais raison. Mais il fallait respecter les choix du coach (Elie Baup). On s’est parlé, il m’a expliqué. Il n’y pas de problème. Quand il m’a donné ma chance, je l’ai saisie.

Votre frère aîné André vous a-t-il conseillé pendant cette période ?

Il m’a beaucoup aidé. S’il ne m’avait pas écouté en début de saison, je crois que j’aurais fait des trucs qui m’auraient coûté cher. Il est à mes côtés, il m’a sauvé de certains trucs. 

Vous avez failli quitter l’OM ?

Oui, j’ai failli partir à Nice. Ça ne s’est pas fait. Pourquoi, je ne sais pas. C’est le bon dieu qui décide, c’est le destin. Je n’ai pas voulu demander beaucoup d’explications à mon agent. J’étais dans l’avion, je partais en sélection pour jouer contre le Malawi. Quand l’avion a atterri, mon agent m’a appelé pour me dire que le transfert avait avorté. Il m’a donné quelques explications, mais pour moi ce n’est pas important. Le plus important, c’est que le coach me fasse confiance pour que je continue à progresser. Je suis sur une bonne lancée, je ne veux pas stagner. Le coach me fait confiance et je suis très content. J’ai tout fait pour ça.

On vous reproche parfois une attitude arrogante sur le terrain. Est-ce une chose que vous tentez de faire évoluer ?

Je suis un compétiteur. Je veux gagner, je n’aime pas perdre. Avec le stress de certaines situations, parfois ça m’emmène à faire des trucs. Je travaille sur ça. Je fais des efforts. Je vais continuer comme ça.

Vous imaginez-vous poursuivre encore longtemps l’aventure à Marseille ?

Mon objectif est de rester à l’OM le plus longtemps possible, avec par exemple l’arrivée du nouveau stade. Ce club m’a tout donné. Je suis très bien à Marseille. Je ne vois pas pourquoi je partirais. En début de saison, j’ai pris la décision de partir parce que le coach ne me faisait pas confiance. Ce n’est plus le cas. Je veux faire partie du nouveau projet.

Un dernier mot sur la CAN qui se dispute actuellement en Afrique du sud, pour laquelle ni vous, ni votre frère n’avez été retenus avec la sélection du Ghana ?

Je ne suis pas choqué. Ça fait des années que c’est comme ça. C’est le foot qui est comme ça. Je ne vais pas revenir sur ça. Je souhaite bonne chance au Ghana pour ramener le trophée.

Le titre de l'encadré ici

L’OM au complet à Rouen|||

Elie Baup, l’entraîneur de l’OM, a choisi de convoquer ses meilleurs éléments pour affronter Rouen (National), ce mardi (20h55), en 16es de finale de la Coupe de France. Aucun joueur majeur ne manque à l’appel pour ce déplacement en Seine-Maritime. Le club phocéen a reçu ce lundi matin une note de la Fédération française de football affirmant que le match était maintenu, malgré la neige et les conditions météorologiques difficiles. Une bâche a été installée sur la pelouse du stade Robert Diochon.