RMC Sport

OM: les supporters marseillais se mobilisent pour offrir une sépulture à l'un des leurs

OM

OM - AFP

Ayant découvert tardivement qu'un habitué du Vélodrome était décédé dans un total anonymat, puis enterré dans le carré des indigents, des supporters de l'OM se mobilisent pour offrir une sépulture décente à leur défunt camarade.

De nombreux supporters de l'OM suivaient ses aventures sur les réseaux sociaux, et ont eu l'occasion de le croiser au stade Vélodrome, d'abord dans le virage sud, puis en tribune Jean-Bouin. Mais personne, ou presque, ne le connaissait intimement.

C'est donc dans un total anonymat que Michel Scotto di Rinaldi, un passionné du club phocéen, est décédé la semaine passée à 61 ans d'un infarctus dans son appartement. Isolé, démuni, et surtout pudique, l'homme a été inhumé dans le carré des indigents du cimetière Saint-Pierre de Marseille, explique France Bleu Provence, sans que personne n'assiste à son enterrement et ne lui rende hommage.

"Il n'a que la famille OM"

Du moins jusqu'à ce que Thierry Mode, abonné aux Ultras et figure de la Commanderie, n'apprenne sa disparition. "Nous sommés allés au cimetière Saint-Pierre. Quand on est arrivé, on s'est aperçu qu'il était dans le carré des indigents et que sur sa tombe il n'y avait qu'un numéro. Le numéro 15. Il n'y a pas un nom, rien du tout, a expliqué ce dernier à France Bleu. Il n'y avait personne à son enterrement. Le savoir si seul, on est tous émus..."

Thierry a donc décidé de lancer une cagnotte en ligne, pour offrir à son défunt camarade "une sépulture digne de ce nom", et lui éviter la fosse commune au bout de cinq ans. "Finalement, on ne le connaissait pas si bien. C'était un homme seul, précise Thierry Mode au sujet de Michel. Il n'avait qu'un fils, ça semble très compliqué. Donc il n'a que la famille OM. On est là." Lancée lundi, la cagnotte avait déjà atteint 1500 euros mardi soir, soit l'objectif initialement fixé.

RMC Sport